Premiers Pas



Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

La bourse, ou la confrontation de l'offre et de la demande

La bourse met en relation deux catégories d'individus. D'une part, les acheteurs qui souhaitent acquérir des titres. D'autre part, les vendeurs qui cherchent à déboucler leur position ou à spéculer. Ces deux catégories ne se connaissent pas et ne peuvent pas se connaître sur les marchés réglementés. Ainsi le vendeur d'une action ne peut connaître le nom de son acheteur, et réciproquement Il peut tout aussi bien être le plus grand trader de la planète, ou bien un simple actionnaire. Tout est possible. De cette confrontation entre l'offre et la demande, naît le prix.

En bourse, le marché est influencé directement par les acheteurs (demande) et les vendeurs (offre). De la confrontation entre les offres et les demandes sur un titre, résulte le prix d'équilibre. Il en est de même sur le marché des véhicules d'occasion, le prix est fixé en accord avec le vendeur de la voiture et l'acheteur. Les deux personnes se connaissent et la négociation peut durer plusieurs heures, voire échouer. Le vendeur ne dit pas jusqu'où il souhaite baisser son prix, et l'acheteur jusqu'où il souhaite le monte. En bourse, le prix d'équilibre d'une action peut varier plusieurs fois en une seule minute. Un acheteur peut considérer qu'à 125€ une action X est bon marché tandis qu'un autre n'investira que s'il trouve un vendeur à 100€. Tout est affaire de jugement personnel. Mais au contraire du marché des véhicules d'occasion, le vendeur et l'acheteur présentent la plupart du temps leur enchère maximal.

Certains actionnaires auront un objectif à long terme sur plusieurs années alors que d'autres spéculent sur une journée, les day-traders. Tout est envisageable. C'est cette diversité des objectifs et des évaluations de chacun des acteurs qui permettra une meilleure liquidité du marché. Un investisseur privilégiant le très long terme ne verra pas d'un mauvais oeil que son titre chute de 1 ou 2% sur la première journée. Au contraire, pour un day trader, une telle chute serait synonyme de pertes, et il aurait, nul doute, déjà solder sa position.

La rencontre de l'offre et la demande, et donc la transaction effective, fixe le prix d'un actif, d'une action ou de tout autre bien s'échangeant en bourse. Quand il y a davantage d'offreurs (vendeurs) que de demandeurs (acheteurs), le prix du bien tend à baisser. En effet, les vendeurs afin de vendre leur bien consentiront un prix inférieur. Il en est de même pour le marché de l'automobile d'occasion. Lors des primes à la casse des gouvernements Balladur et Juppé, le marché de l'occasion a subi une forte baisse de la demande qui s'est accompagnée d'une forte baisse des prix. Dans le sens contraire, lorsqu'un acheteur souhaite à tout prix un bien, il sera plus enclin à augmenter son offre. Sur les marchés financiers, un bien n'a de valeur que s'il trouve un acheteur.

$leTitre
Demande > Offre
$leTitre
Offre > Demande
Si la demande est plus forte que l'offre, le cours du titre s'accroît naturellement.Au contraire, si l'offre est supérieure à la demande, le cours a tendance à baisser.


Déceler le moment où il faut acheter ou vendre est indispensable pour générer des plus-values.

Mais pourquoi un titre monte ou baisse ?


Le prix est lié directement à l'offre et à la demande. Mais pourquoi cette offre et cette demande évoluent-elles au fil du temps ? Sur quelques jours ou semaines, cette évolution s'explique essentiellement par la perception des investisseurs vis à vis de la valeur. Plus d'investisseurs s'attendent à une hausse du titre, et le titre monte. Sur plusieurs mois ou années, l'évolution d'un titre est totalement dépendante de l'évolution des fondamentaux de l'entreprise. Une entreprise en forte croissance verra ainsi son cours s'accroître car les investisseurs souhaiteront se positionner. Au contraire, une société qui annonce des pertes récurrentes verra les épargnants s'enfuir.

La loi de l'offre et la demande agit donc à un instant t sur le cours d'un titre, mais également à long terme.

La bourse, lieu où se font et se défont les fortunes


En bourse, les fortunes se font et se défont. Le krach célèbre de 1929 a précipité au suicide plusieurs dizaines d'investisseurs. Mais l'inverse est aussi vrai. Warren Buffett en est l'un des exemples les plus fréquemment cités. Il a commencé comme simple courtier et se retrouve 60 ans plus tard à la tête d'un empire de plusieurs milliards de dollars. Ou bien encore Georges Soros, le spéculateur qui poussa le gouvernement britannique à faire sortir la livre sterling du S.M.E. (Système Monétaire Européen).

Les exemples ne manquent pas autant d'un coté que de l'autre. Mais il faut garder à l'esprit qu'il ne faut jouer ou spéculer que ce que l'on peut perdre. Les fortunes des grands en bourse ne se sont pas faites en quelques mois ni quelques années mais en plusieurs décennies. La Bourse doit toujours être envisagée dans une optique à long terme. C'est d'ailleurs sur des horizons supérieurs à 10 ans que l'on s'aperçoit que la bourse est l'investissement le plus rentable que vous pouvez réaliser.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Tous ces investisseurs ont réussi en comprenant les principes de base du monde boursier, à savoir qu'un prix n'est que la confrontation d'un ordre d'achat et d'un ordre de vente. Ceci explique son évolution permanente. Il ne sert à rien de prendre peur à chaque évolution de vos titres, mais il ne faut pas hésiter à céder des titres dont le potentiel de hausse est nul.