Places boursières



Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Bourse de Lima, une place d'Amérique Latine

L'Amérique Latine a une longue histoire avec les marchés boursiers. Les grandes ruées qui ont traversé le continent ont favorisé la mise en place de lieux d'échanges où pouvaient se rencontrer les exploiteurs de ressources naturelles et les industriels. Tout naturellement, ces marchés se sont peu à peu transformés en places boursières, à l'image de celles que nous connaissons aujourd'hui. La Bourse de Lima au Pérou est aujourd'hui l'une des plus importantes places d'Amérique Latine.

Prenant ses origines le 31 décembre 1860, la Bourse de Lima n'a enregistré ses premières transactions que le 7 janvier 1861. Les premières décennies sont chaotiques, notamment avec la forte inflation qui frappe le pays de 1872 à 1880. La Bourse de Lima, ou Bolsa de Valores de Lima ne s'en remettra que difficilement, et trouvera son renouveau en 1898. Depuis, elle ne cesse de se développer portée par l'une des économies les plus fleurissantes d'Amérique Latine. Le Pérou, ce pays de 30 millions d'habitants -9 millions pour la seule ville de Lima- a su répondre aux exigences de ses créanciers, et a réduit drastiquement l'inflation. De plus, le pays est porté par la troisième production de cuivre dans le monde. Le gouvernement a même décidé d'atteindre la deuxième place, juste derrière le Chili, en investissant massivement dans l'exploitation de cette matière première. Les projets d'investissements se chiffrent en dizaine de milliards de dollars. Tout logiquement, le Pérou est très sujet aux variations des cours du cuivre.

La Bourse de Lima cherche à se développer pour attirer toujours plus d'investisseurs. Son industrie du cuivre est très demandeuse de capitaux. Ainsi, en 1996, la Bolsa de Valores de Lima est rentrée dans le club très sélect de la Fédération Internationale des Bourses de Valeurs. En 2013, un partenariat stratégique est même créé avec la bourse du Mexique qui acquiert plus de 5% de la Bourse de Lima. La victoire du candidat de gauche, Ollanta Humala, à la tête du pays en juin 2011, n'a pas ré-freiné les investisseurs, malgré la forte baisse des cours (+ de 10%) le jour de l'annonce de son élection.

Afin de suivre l'évolution de la Bourse de Lima, au Pérou, les investisseurs ont la possibilité de suivre quotidiennement de nombreux indices sectoriels mais aussi des indices plus diversifiés. On peut citer notamment l'IGBVL pour Indice General Bolsa de Valores. Equivalent de notre CAC 40, l'IGBVL compte plus d'une trentaine de valeurs, principalement des secteurs des Métaux et des Mines. On y retrouve des sociétés telles que Alicorp, Casa Grande, ou encore Minsur. L'ISBVL ou Indice Selectivos Bolsa de Valores peut aussi être suivi. Un autre indice, l'ISP-15, a quant à lui disparu en décembre 2010.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Malgré la très faible inflation du pays, la bonne santé économique et la future place de 2ème producteur dans le monde du cuivre, la population du Pérou est loin d'en avoir profité. En effet, les richesses sont très inégalement réparties dans tout le pays. Les manifestations sont fréquentes, et l'industrie du cuivre ne représente qu'1% des emplois du pays. L'argent de cette industrie ne finance que peu les besoins des habitants. Les disparités sont encore plus criantes entre les habitants des villes, et les habitants de la campagne, où la pauvreté sévit partout. De plus, certains infrastructures du pays sont consacrées pour une grande partie au cuivre. Les besoins énergétiques sont telles que la seule croissance des mines de cuivre entraînent la monopolisation des nouvelles ressources vers cette seule industrie. Le pays reste donc ultra dépendant de cette matière première.

Investir à la Bourse de Lima, soit directement, soit via des trackers ou des OPCVM, peut être une bonne idée pour qui souhaite se positionner sur un pays producteur de matières premières. Bien qu'elle restera très inférieure à la production en Chili, la production au Chili fera de ce pays l'une des places stratégiques pour un métal désormais lui aussi stratégique.