Places boursières



Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Bourse de Madrid, une place européenne

L'Espagne est l'un des pays en Europe qui échappe encore à la mainmise de Nyse Euronext sur les places boursières. Alors que Paris, Amsterdam ou encore Bruxelles appartiennent désormais au groupe Nyse Euronext, la société gérant et organisant les places boursières espagnoles reste indépendante. Bolsas y Mercados Españoles, créée en 2002, gère à ce jour les places de Madrid, Barcelone, Bilbao et Valence, mais la Bourse de Madrid reste la première place espagnole et la troisième place européenne en terme de capitalisations boursières et de volumes d'échanges.

Fondée le 10 septembre 1831, la Bourse de Madrid a multiplié les lieux d'échanges avant de s'installer durablement dans le Palais de la Bourse de Madrid. Ce monument devenu historique en 1992, a été inauguré le 7 mai 1893, et fut créé dans ce but. La Bourse de Madrid a évolué au rythme de l'évolution de l'économie espagnole. Ainsi de 1936 à 1940, la Bourse de Madrid fut fermer durant la guerre civile espagnole. En 1986, l'Espagne intègre la Communauté Economique Européenne, et en 1988, le SME ou Système Monétaire Européenne. La peseta va ensuite laisser place à la monnaie européenne, l'Euro. Comme toute place boursière de la Zone Euro, la peseta est abandonnée et les échanges se réalisent désormais en euros. En 2009, la Bourse de Madrid intègre la 4ème décimale dans les cotations. La même année, cette place boursière devient entièrement électronique et abandonne la criée.

Aujourd'hui, la Bourse de Madrid est gérée via le SIBE, une plateforme électronique de négociation. L'électronique a permis d'augmenter sensiblement les volumes d'activités des bourses dans le monde, par rapport à l'ancien système de criée. Le Nasdaq fut l'un des marchés précurseurs dans ce mouvement électronique. La Bourse de Madrid préouvre dès 8h30, avec une première cotation à 9h. La place ferme ensuite à 17h30 pour un fixing de clôture à 17h35. Elle rejoint en cela le fonctionnement des principales bourses européennes.

Comme toute place boursière, plusieurs indices y sont liés. Ainsi l'indice général de la Bourse de Madrid ou IGBM est l'indice majeur de cette place. L'Ibex 35 est l'équivalent du CAC 40 pour la bourse de Paris, à savoir un indice limité à quelques grands groupes sélectionnés pour leur liquidité. Ces indices sont divisés en sous indices qui permettent aux gérants de portefeuille de comparer leurs performances par rapport aux performances du marché dans son ensemble.

La Bourse de Madrid compte dans ses rangs des valeurs aussi prestigieuses qu'Amadeus, CaixaBank, Telefonica, Respol mais aussi des valeurs non espagnoles comme Arcelor Mittal. En effet, rien n'interdit à une société dont le siège social n'est pas basé en Espagne d'être cotée à la Bourse de Madrid. Ces multiples cotations permettent aux entreprises d'améliorer leur visibilité au niveau européenne et/ou mondial.

Aujourd'hui, Bolsas y Mercados Espanoles est une société cotée elle même à la Bourse de Madrid. Ainsi vous pouvez investir tout aussi bien sur la performance du marché espagnol que sur les performances de la société qui gère la Bourse de Madrid. Le chiffre d'affaires de cette dernière s'explique à la fois par les opérations boursières réalisées par les entreprises, mais également par la mise à disposition de sa plateforme de négociation.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

La Bourse de Madrid a été sévèrement touché par la crise économique qui a touché l'Europe et plus particulièrement l'Espagne. De nombreux produits dérivés existent afin de jouer la hausse des marchés espagnoles, ou éventuellement leurs baisses.