Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Bourse de Colombie, une place boursière d'Amérique du Sud

Places boursières

De plus en plus de pays se dotent aujourd'hui de places boursières afin d'attirer les capitaux étrangers, mais aussi d'améliorer la visibilité des entreprises nationales. La Bourse de Colombie n'échappe à cette règle. Bien que récente, elle est issue d'une longue histoire boursière du pays. En effet, dès 1901, les prémisses du bourse à Medellín se sont dessinées, mais elles n'ont pas eu le succès espéré. Deux années plus tard, il en fut de même à Bogotá. Il est parfois très difficile de transformer une idée en résultat, et la création d'une place boursière est complexe. Il faut tout à la fois attirer les investisseurs, et les entreprises désireuses d'accroître leurs capitaux propres.

Mais en 1928, l'idée d'une place boursière en Colombie, et plus précisémentà Bogotá se concrétise. Le 23 novembre 1928, la bourse de valeurs de Bogotá naît par décret, le décret 1702. D'autres régions colombiennes développeront leur propre place les décennies suivantes. Ainsi la bourse de Medellín fut créée dans les années 50, alors que la bourse occidentale de Cali vit le jour dans les années 70. Pendant plusieurs décennies, ces bourses ont coexisté sur le territoire colombien. Mais la concentration des places boursières au niveau mondial s'est traduite par la concentration des places au niveau national pour la Colombie. En effet, le 3 juillet 2001, les trois places boursières régionales décident de fusionner au sein de la Bolsa de Valores of Colombia. Ainsi la bouse de Bogotá, la bourse de Medellín, et la bourse de Cali laissent place à une bourse unique : la bourse de Colombie.

Cette fusion permis notamment à la bourse de Colombie de rationaliser son fonctionnement et d’accroître sa visibilité mondiale. Il est plus simple pour un investisseur de suivre une seule place boursière que trois bourses régionales. Pour faciliter le travail des investisseurs, plusieurs indices se basent sur les valeurs colombiennes. L'IGBC ou l'Indice General de la Bourse de Colombie est l'indice phrase de la place, et compte 30 valeurs. L'indice COL20 regroupe quant à lui les 20 valeurs les plus liquides, alors que le COLCAP les 20 plus fortes capitalisations boursières du marché. Chaque investisseur peut ainsi rapidement étudier l'évolution de la bourse de Colombie.

La Bourse de Colombie n'a certes pas l'aura d'un Wall Street ou d'une City, mais elle noue des accords afin de poursuivre son développement. Elle vient ainsi de signer un accord avec la Bourse de Toronto afin de faciliter les double cotations : les valeurs colombiennes et canadiennes pourront plus facilement être cotées sur les deux marchés. Le développement de la Bourse de Colombie dépendra principalement de la croissance de l'économie colombienne.