Macroéconomie



Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Bons du Trésor US, le moyen de financement des Etats-Unis

Les Etats sont endettés et la crise des subprimes de 2008 qui s'est poursuivie avec une crise économique mondiale sont loin d'avoir inversé la tendance du "toujours plus de dettes souveraines". Les états émettent régulièrement de nouvelles dettes en espérant continuer à trouver de nouveaux investisseurs. Chaque état émet des titres de dettes spécifiques. Les Etats-Unis sont un pays très endetté mais la place qu'ils occupent dans le monde financier leur permet d'émettre facilement des titres de dettes : les bons du Trésor.

Aux Etats-Unis, les bons du Trésor américain sont émis par la Fed ou la banque centrale américaine. Ces emprunts sont des titres dits à risque nul ou risk free. Autrement dit, il n'y a aucun risque à investir en bons du Trésor. A tel point que le taux des bons du trésor est proche du taux réel (taux de l'inflation) tant le risque est faible. Ce risque faible implique un rendement faible. Mais les bons du Trésor continuent à attirer les investisseurs car ils permettent de se garantir contre les soubresauts des marchés financiers. Ainsi, en cas de crise, ils sont particulièrement recherchés et permettent aux investisseurs de placer facilement leurs excédents. C'est par exemple le cas de la Chine et des monarchies pétrolières.

Trois catégories de bons du Trésor US coexistent. Chacune a ses spécificités.

T-bill ou Treasury Bill
Il s'agit là d'un bon du trésor à court terme. De 1 mois à 1 an, ces bons du Trésor sont de 1.000$. Aucun coupon n'est distribué tout au long de sa durée de vie. Il s'agit d'emprunts à zéro coupon. A l'échéance, l'investisseur se verra rembourser de son prêt et percevra les intérêts. Les t-bills sont émis à échéance de 28 jours (1 mois), 91 jours (3 mois) et 182 jours (6 mois).

L'équivalent français des T-bills est le BTF ou Bon du Trésor à Taux Fixe et intérêts précomptés.

T-note ou Treasury Note
Ces bons du Trésor sont de moyen terme. De 2 à 10 ans, les T-notes représentent l'essentiel des encours de bons du Trésor, avec 2/3 des encours. La valeur des T-notes à l'émission va de 1.000 à 1 million de dollars. Contrairement aux T-bills, les coupons sont distribués tous les semestres.

Les T-notes sont très suivis sur les marchés. En effet, ils sont très utilisés comme sous-jacents dans de nombreux contrats à terme. Dans le secteur immobilier, les T-notes à 10 ans sont indispensables car ils servent de base de calcul au taux des emprunts immobiliers. Il est devenu la référence pour désigner la performance du marché obligataire US.

L'équivalent français des T-notes est le BTAN ou bons du Trésor à intérêts annuels.

T-bond ou Treasury Bond
Les bons du Trésor sont très demandés par les investisseurs, et ils représentent environ 1/3 des encours.Ces bons s'échelonnent de 10 à 30 ans. Les Etats-Unis ont souhaité arrêter l'émission de bons à 30 ans en 2001, mais la demande aidant, ils ont du relancer leurs émissions en janvier 2006. Au même titre que les T-notes, les coupons sont distribués tous les 6 mois.

L'équivalent français des T-bons est les OAT ou Obligations Assimilables du Trésor.

Les Bons du Trésor sont des titres très intéressants car ils sont très liquides. Il n'est pas difficile de vendre ces bons sur le marché secondaire. Un détenteur de bons du Trésor est un créancier de l'Etat. De plus, ils sont des titres idéaux pour équilibrer son portefeuille boursier selon des échéances définies.

La valeur et la demande des bons du Trésor dépendent directement de la géopolitique mondiale. En effet, les bons du Trésor dépendent de plusieurs facteurs comme la croissance économique, le prix du pétrole ou encore les balances commerciales. Et au fil des décennies, les bons du Trésor sont aussi devenus une arme politique.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Avant la crise de 2007-2008, l'encours des bons du Trésor était de l'ordre de 5.000 milliards de dollars. Une somme importante mais faible par rapport à 2014 où elle a atteint les 12.000 milliards de dollars. Ainsi, les créanciers des Etats-Unis sont devenus très puissants, et peut être même trop puissants pour les USA. A ce jour, les non-résidents, à savoir les personnes ne vivant pas aux Etats-Unis, représentent plus de 50% des détenteurs de bons du Trésor. La réserve fédérale en détient aux alentours de 20%. Mais en regardant dans le détail, on s'aperçoit de l'importance de la place de la Chine et du Japon. En 2015, la Chine détenait pour quelques 1.264 milliards de dollars de bons du Trésor. Le Japon 1.144 milliards. Le Royaume Uni ou encore la Belgique sont aussi classés parmi les premiers créanciers des Etats-Unis, principalement en abritant des institutions financières (Euroclear pour la Belgique) dont les fonds proviennent d'autres pays comme... la Chine ou les pays du Moyen Orient.

En effet, les bons du Trésor US sont très utilisés par les monarchies pétrolières ou par la Chine pour placer leurs pétro-dollars. Mais ces excédents tendent à se tarir et aujourd'hui plusieurs grands pays, autrefois acheteurs, se mettent à vendre des bons du Trésor sur le marché secondaire. Des pays n'hésitent d'ailleurs plus à utiliser leurs stocks de bons du trésor pour appuyer leurs politiques internationales. Un pays cédant rapidement plusieurs dizaines de milliards de dollars de bons du Trésor US pourrait impacter la politique économique américaine, et par là même l'économie mondiale.

L'évolution des bons du Trésor US (encours, taux) est ainsi très suivi par les investisseurs afin de se positionner sur les grands mouvements économiques mondiaux. Les bons du Trésor des banques centrales européennes sont aussi intéressants à étudier mais ils ont moins d'impact que les T-bonds.