Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Créer son blog boursier

Investir en bourse est très souvent une expérience personnelle. Une expérience en solitaire qui ne se partage que très rarement au cours d'un repas de famille, à la machine à café au bureau, au travers de conférences pour les plus assidus et pour les plus geeks d'entre nous, sur Internet. Le forum boursier est sans nul doute le chemin le plus rapide pour trouver des passionnés de bourse comme vous. Mais certains particuliers, très peu en réalité, décident d'aller plus loin dans le partage en créant leur propre blog sur la bourse pour partager leurs expériences , bonnes ou mauvaises,avec d'autres.

C'est un peu ainsi qu'Edubourse a d'ailleurs été créé il y a maintenant plus de quinze ans. A l'époque, les sites Internet étaient bien peu nombreux, et Edubourse était alors une plateforme pédagogique pour les questions que pouvaient se poser les internautes du forum Bourse du feu fournisseur d'accès, Infonie. Quinze années plus tard, ce partage perdure toujours. Vous aussi, vous pouvez partager vos découvertes, vos valeurs favorites, ou encore une analyse économique que vous auriez réalisé. L'Internet boursier n'est pas réservé aux seuls spécialistes. Il est ouvert à tous, novices ou expérimentés.

Créer son blog et y écrire des articles est devenu aujourd'hui d'une simplicité sans nom. Cela peut se faire sans bourse délier (un hébergeur gratuit par exemple), ou en investissant quelques euros chaque année pour un nom de domaine et davantage de possibilités de configuration. Mais quelque soit le modèle choisi, le blog pourra vous aider à partager avec d'autres investisseurs. Les commentaires d'articles sont un moyen sur et efficace de voir les réactions à vos articles. Les réseaux sociaux ne sont pas en reste, et la popularité d'un blog pourra se juger au nombre de retweet de chaque article. Internet regroupant le meilleur comme le pire, ne vous étonnez pas d'être violemment pris à parti par certains car votre conseil n'est pas le meilleur au monde ou parce qu'ils considèrent que l'analyse technique n'est qu'une technique utopique. Tous les commentaires sont bons à prendre même si vous ne devez y attacher qu'une importance relative. Ils sont un moyen d'échange, en aucun cas, ne doivent servir de défouloir à des internautes en mal de vivre. N'hésitez surtout pas à supprimer les commentaires insultants ou méprisants. C'est votre espace avant tout.

Un blog boursier, s'il est tenu sérieusement, peut aussi vous apporter une vision plus raisonnable du trading. En postant un article par jour ou par semaine, vous vous astreignez à mettre vos idées par écrit. Cela n'en sera que plus profitable par la suite. SI vous conseillez à l'achat le lundi telle valeur, que celle-ci s'effondre le mardi, vous devrez assumer cette baisse. Vous pourriez bien sur supprimer votre conseil initial mais ce serait totalement contraire à l'esprit d'un blog, et cela n'enlèverait en rien votre perte. Plus moyen de changer d'avis, une fois l'article envoyé. Vous ne pourrez plus vous réfugier derrière le "oui mais en fait je ne voulais pas dire ça, vous m'avez mal compris". Dans tous les cas, ne culpabilisez pas parce qu'un autre particulier aura suivi votre conseil. C'est lui qui a pris la décision de choisir cette valeur et de se placer.

Mais que raconter sur un blog boursier ? La réponse est aussi vaste qu'il existe d'investisseurs. Vous pouvez être ainsi intéressé par partager votre plan de trading. De façon détaillée, vous raconterez ainsi votre méthode, et les différents résultats que vous obtenez. Si vous êtes novice, pourquoi ne pas évoquer vos premiers pas, et tous ces problèmes inhérents à la méconnaissance du marché ? Passionné par le monde de l'entreprise ? Un décryptage des annonces des grands groupes est un sujet suffisamment vaste pour faire des centaines d'articles. A la recherche de la pépite ? Analyser une petite PME cotée, et déceler ses avantages et ses faiblesses. A n'en point douter une formidable aide aux investisseurs toujours à la recherche d'opportunités. La macro-économie est un rouage essentiel de l'évolution de la bourse au quotidien. Autant d'informations à comprendre. Autrement dit, le sujet de votre blog vous correspondra. Ne cherchez pas à faire un blog qui sera le plus visité, faites un blog qui vous ressemble. Il n'en sera que plus passionnant à lire, et passionnant pour vous à écrire. L'assiduité
et la régularité sont deux éléments majeurs de la bonne santé d'un blog. Les internautes aiment à revenir régulièrement sur un blog. Oubliez le quelques mois, et vous verrez son audience fortement décliner. C'est cette passion qui vous aidera à publier de nouveaux articles. Il est déjà parfois compliquer de se motiver un article sur un sujet qui vous passionne, imaginez s'il ne vous passionne pas.

Mais attention toutefois si vous prodiguez des conseils boursiers. L'Autorité des Marchés Financiers ou AMF a décidé de suivre avec soin les blogs personnels des internautes. Elle les étudie consciencieusement et n'hésite pas à rappeler quelques règles de droit pour la France. Ainsi, seuls les prestataires de services d'investissements agréés ou encore les conseillers en investissements financiers sont à même de prodiguer un conseil boursier et de diriger un internaute vers tel ou tel investissement. Ainsi, pour chaque conseil ou chaque analyse de valeur, vous devrez préciser le nombre de titres que vous détenez de la valeur, ou de préciser l'absence du titre dans votre portefeuille. En effet, plusieurs investisseurs peu scrupuleux n'ont pas hésité à manipuler la blogosphère et les forums Internet pour lancer de fausses informations sur des valeurs. Se faisant, ils profitaient de l'engouement de certains particuliers pour ces valeurs, pour revendre leurs titres. Il n'est pas interdit de faire connaître un titre au plus grand nombre, mais la plupart du temps, les éléments communiqués par ces manipulateurs étaient erronés, et ils en profitaient pour réaliser d'importantes plus-values. La clé est alors de préciser votre position sur la valeur, au même titre qu'un quotidien va préciser qu'il ne peut donner de conseils sur une société car celle-ci s'avère être un actionnaire du journal.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Si votre blog trouve son public et affiche plus d'une centaine de visiteurs au quotidien, s'en viendra peut être le moment où vous envisagerez de le monétiser. Qu'entends t-on par monétiser un blog ? Il s'agit ni plus ni moins que de gagner de l'argent avec son blog. Plusieurs pistes sont envisageables. La publicité placée sur vos articles. A chaque clic, vous serez rémunéré quelques dizaines de centimes. Google AdSense est sans doute la régie de référence sur ce domaine. L'affiliation est aussi monnaie courante dans le web financier. Ici, les brokers vous rémunèrent à chaque ouverture de compte de l'un de vos internautes. Cette monétisation n'est en rien obligatoire, et vous pouvez tout simplement garder un blog 100% amateur. Mais sachez que si vous désirez le monétiser, vous devrez vous conformer aux lois en vigueur dans votre pays. En France par exemple, une structure devra être créée (auto-entreprise, entreprise, etc.) afin de percevoir les revenus de vos activités. En devenant ainsi professionnel, votre blog devra préciser vos coordonnées précises comme l'exige la LCEN. Un élément à prendre en compte avant de franchir le pas.

Créer son blog boursier est une formidable opportunité de partage et d'apprentissage. En offrant ainsi à d'autres gratuitement votre vision de la bourse, vous les enrichissez de votre savoir -quel qu'il soit- mais vous vous enrichissez aussi à formaliser vos idées. Et puis qui sait, un jour, vous gagnerez peut être plus avec ce blog qu'avec vos investissements en Bourse.