Institutions



Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Banque Nationale Suisse, la banque centrale de la Suisse

La Suisse reste l'un des rares pays d'Europe a avoir conservé sa propre monnaie. Ainsi, la Suisse n'a pas adopté l'Euro, ne faisant même pas partie de l'Union Européenne. La Suisse continue donc à avoir comme monnaie nationale, le franc suisse. Sa banque centrale est donc un organe majeur de sa politique monétaire. En comparaison, la Banque de France applique davantage la politique monétaire de la Banque Centrale Européenne.

Fondée en 1907, la Banque Nationale Suisse ou BNS détermine ainsi la politique monétaire de la Suisse. Elle vise à stabiliser le franc suisse, en intervenant directement sur les marchés, grâce à ses réserves d'or, mais aussi ses réserves monétaires. Elle n'hésite pas à acheter massivement de l'Euro pour soutenir la monnaie européenne, et ainsi éviter une trop valorisation du franc suisse. La BNS a aussi d'autres rôles, plus particuliers, comme la gestion des comptes de la Confédération helvétique ou encore l'émission d'emprunts. La Banque Nationale Suisse a eu une politique très forte sur les marchés des changes depuis ces dernières années. N'étant pas partie intégrante de l'Euro, la BNS se devait de gérer au quotidien la parité Franc Suisse / Euro. Ainsi, en 2011, la Banque Nationale Suisse a décidé de protéger le franc suisse en fixant un niveau plancher de 1,20 CHF pour 1 Euro. L'objectif était alors de limiter l'appréciation du franc suisse face à l'Euro. Mais cette position est intenable sur le long terme. La Banque Nationale Suisse n'a cessé d'acheter de l'Euro pour éviter une envolée du franc suisse. Mais le 15 janvier 2015, la BNS abandonne ce plancher, au grand dam des spéculateurs. Elle affiche même un taux négatif pour ses emprunts, mais ceci ne dissuade pas les investisseurs d'acheter du franc suisse. L'économie suisse est forte par rapport à la Zone Euro, et les investisseurs s'y ruent. Cette forte appréciation du franc suisse aura même un impact non négligeable sur la croissance suisse.

La Banque Nationale Suisse trouve les principes de son fonctionnement dans l'article 99 de la constitution fédérale. Plus de 800 personnes y sont employées, et elle siège à Berne mais aussi à Zurich. La BNS est une société anonyme. Plusieurs organes la dirigent. L'assemblée générale des actionnaires et le conseil de la banque restent des organes dont le poids est plus limité que dans une société anonyme classique. Le conseil de la banque est constitué de 6 membres nommés par le Conseil Fédéral, et de 5 membres désignés par l'assemblée générale. Il existe aussi un organe de révision au sein même de la Banque Nationale Suisse. Mais le véritable organe de direction reste la Direction Générale. C'est cette dernière qui fixe la politique monétaire de la Suisse. Ces trois membres sont nommés par le conseil fédéral sur proposition du conseil de la banque. Il s'agit là du Président, du vice Président, et d'un membre du Directoire. C'est ainsi cette direction générale qui a décidé de revenir au change réellement flottant en 2015.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Cotée sur le Domestic Standard du SIX Swiss Exchange (la bourse suisse), la Banque Nationale Suisse a un capital de 25 millions de francs suisse. La majorité du capital est détenue par les cantons suisses et les banques cantonales. Le solde du capital est détenu par des particuliers et des personnes morales. Cet actionnariat, et la législation, permettent à la Banque Nationale Suisse d'être indépendante de la Confédération, qui ne détient même pas une seule action.

La Banque Nationale Suisse reste l'une des premières banques centrales en Europe. Son impact sur les marchés le 15 janvier 2015 l'a douloureusement rappelé à bons nombres de traders qui ont redécouvert les joies du change flottant pour le franc suisse.