Epargne



Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Assurance-vie, le placement préféré des français

L'assurance-vie est le placement préféré des français. Elle permet de se forger une épargne au fil des années, tout en conservant une part de disponibilité. Toutefois, l'assurance-vie ne doit pas être confondue avec l'assurance-décès. Cette dernière garantit à un bénéficiaire un capital ou une rente au décès de l'assuré. L'assurance-vie peut être un bon outil dans le cadre d'une succession mais ce n'est pas son but premier.

Sponsorisez cet article !


En France, l'assurance-vie bénéficie de nombreux avantages fiscaux, et de rémunérations avantageuses. Les taux à long terme sont théoriquement toujours supérieurs aux taux à court terme. Il est donc préférable de placer son épargne sur 8 années et plus, que sur quelques mois. L'assurance-vie est donc par nature plus rentable qu'une épargne sur livret. Le contrat d'assurance-vie lie un souscripteur à une assurance. Ce contrat peut être individuel ou collectif. Dans ce dernier cas, toute modification de contrat se traitera au niveau de l'association des assurés, et non de l'assuré lui même. Le contrat individuel permet un meilleur contrôle des modifications du contrat mais aussi une moins bonne adaptation du produit sur longue période.

Quel contrat choisir ?

A l'ouverture de son contrat d'assurance-vie, le souscripteur se verra proposer principalement deux types de contrats :
- un contrat portant sur des fonds en euros ou mono-support
- un contrat portant sur des fonds en unités de compte ou multi-supports.

Les fonds en euros sont des fonds qui vous permettront de garantir votre patrimoine initial. Ce dernier ne pourra être inférieur aux sommes que vous aurez versées. Toutefois, compte tenu des faibles risques, vous n'obtiendrez qu'un faible rendement. Les fonds en euros ont été décriés en 2005-2006 à cause de leur très faible performance, mais ont permis à nombres de souscripteurs de ne pas voir leurs économies s'envoler pendant la crise financière de 2008.

Les fonds multi-supports sont des fonds investis en actions, obligations, et autres titres financiers. La prise de risque peut être très grande mais les performances affichées sont bien plus élevées. Il va sans dire que plus vous avancez vers l'âge de la retraite, et que cet épargne vous sera utile au quotidien, plus vous aurez tendance à choisir des fonds en euros.

Quel style de gestion ?

Outre le type d'assurance-vie, votre conseiller vous proposera également de choisir la forme de gestion que vous désirez. En effet, assurance-vie ne veut pas forcément dire "mains liées". Il vous est ainsi possible dans une gestion libre, de choisir vous même avec précision les fonds dans lesquels vous comptez investir. Dans une gestion profilée, vous définissez votre profil et votre assurance-vie sera gérée en conséquence. Vous pourrez aussi prévoir l'avenir en choisissant une gestion à l'horizon. La part des actifs évoluera dans le temps. Plus vous vieillissez, plus les actifs risqués seront arbitrés au profit d'actifs sans risque.

Déblocage des fonds

L'assurance-vie est un placement à long terme mais l'épargne peut être débloqué avant. Pour se faire, vous pourrez faire un rachat partiel. Cela signifie que vous retirez une partie des sommes investies mais laissez votre assurance-vie ouverte. Le rachat total inclue lui la fermeture de votre assurance-vie et le déblocage de la totalité des fonds. Votre banque peut également vous proposer une avance liée au montant de votre assurance-vie. Cette avance impliquera toutefois des intérêts.

Quels sont les frais ?

Alors que le régime fiscal et successoral sont affaire du parlement français, les différents frais inhérents à l'assurance vie sont fixés librement par l'assureur. Il existe une multitude de frais qui peuvent se greffer à votre placement. Internet a permis de fortement réduire ces frais grâce à l'apparition de spécialistes de l'assurance-vie, mais n'hésitez pas à lire les petites lignes. Ainsi votre assurance-vie pourra subir :

- des frais de dossier : une somme fixe de quelques dizaines d'euros à la signature du contrat;
- des frais d'entrée : un pourcentage du montant investi initialement mais aussi sur chaque versement;
- des frais de gestion : un pourcentage lié aux fonds choisis. Attentions, les fonds auront eux mêmes des frais de gestion;
- des frais d'arbitrage : frais générés lors du changement de fonds dans un contrat multi-supports.

Avant même d'avoir gagné le moindre centime avec votre assurance-vie, vous pouvez perdre gros en choisissant mal votre placement.

Fiscalité de l'assurance-vie

Bien que la fiscalité de l'assurance-vie soit particulièrement avantageuse, depuis ces dernières années, elle a subi une hausse sensible. En effet à la fiscalité classique, s'est cumulé les contributions sociales telles que la CSG ou la CRDS, dont la courbe de progression suit une pente ascendante. La taxation sur les assurances-vie dépend en grande partie de la durée du placement. Ainsi si vous faites un rachat (partiel ou total) de votre assurance-vie avant 4 ans, vous serez taxé à 35% des intérêts; entre 4 et 8 ans : 15%; après 8 ans, une fiscalité de 7,5% sera appliquée mais un abattement de 4.600 euros (9.200 euros pour un couple marié) permettra de réduire très nettement la facture.

Le législateur a également prévu des portes de sortie légales. Ainsi si vous êtes licencié, mis en retraite anticipé ou encore devenez invalide de 2ème catégorie au moins, la taxation disparaît si vous rachetez votre assurance-vie durant l'année fiscale de survenance de ce fait.


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Le régime successoral dépend quand à lui de trois facteurs qui permettent d'obtenir jusqu'à l'exonération totale des gains perçus lors de la succession. Il s'agit de la date d'ouverture du contrat, de la date de versement des primes et de l'âge du souscripteur au moment du versement des primes.

L'assurance-vie reste donc un excellent placement qui pourra vous inciter à épargner sur le long terme. Il est parfois difficile de ne pas utiliser l'épargne du Livret A car facilement disponible, alors qu'il est moins aisé de retirer des fonds d'une assurance-vie. De plus, l'assurance-vie ne connaît pas le mot plafond, et vous pourrez verser autant que vous le souhaitez dans votre ou vos assurances-vie.