Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

Alternext, future source de revenus des PME ?

La bourse de Paris

Alternext, qui a vu le jour le 17 mai 2005 avec l'introduction du courtier en crédits immobiliers, MeilleurTaux.com, est l'un des marchés créés dans la suite de la réforme d'Euronext. Avec le regroupement du Nouveau Marché, du Premier Marché et du Premier Marché au sein de l'Eurolist d'Euronext, la Bourse de Paris ne disposait plus que du marché Libre OTC pour attirer les PME. Ce marché était toutefois très mal perçu par les investisseurs. La crise de 2000 a conduit les investisseurs à se prémunir des soubresauts de la Bourse et à demander plus de garanties, ce que le Marché Libre OTC ne pouvait lui donner.

Sponsorisez cet article !


Alternext a à la fois vocation d'attirer les PME par un système de cotations simplifié et un coût faible, mais aussi les investisseurs en leur garantissant un minimum d'informations sur l'entreprise. Euronext subit de plein fouet la désaffection des petites et moyennes entreprises pour les marchés boursiers. Le nombre d'introductions reste très faible d'années en années alors que le nombre de radiations conserve un rythme élevé.

Avantages pour les PME

Les PME qui souhaitaient jusqu'à présent se financer en fonds propres se tournaient plus facilement vers les Fonds Communs de Placement (FCP). Ces derniers bénéficient d'avantages fiscaux importants pour l'investisseur lors de prises de participations dans des titres non cotés.

Toutefois, ce type de financement ne permettait pas de faire connaître la société au grand public. La notoriété est l'un des éléments essentiels lors de l'introduction d'une société en bourse. De plus, le montant total des capitaux levés par les PME auprès de FCP reste inférieur à ce qu'un marché boursier pourrait lui apporter.

Les PME ont également la possibilité de s'introduire sur le Marché libre OTC, comme là d'ailleurs fait le courtier en électricité Poweo, une entreprise qui a été transféré le 27 mai 2005 sur Alternext. Le Marché Libre OTC n'a pas bonne réputation auprès des investisseurs car il ne propose aucune garantie d'information ou de cours. Les problèmes de liquidités pouvaient également poser de grands problèmes dans la valorisation des entreprises. Alternext permet aux entreprises, via un système de cotations simplifié, une meilleure liquidité des titres et donc une meilleure valorisation.

Aucun secteur ne sera mis à l'écart. Que vous soyez fondateur d'une chaîne de coiffure, d'une usine de chewing-gum ou distributeur exclusif d'une nouvelle puce informatique, votre PME pourra se faire coter, si elle répond à diverses conditions.

Toutes ces raisons expliquent l'intérêt des PME pour Alternext. Mais qu'en est-il des investisseurs ?

Avantages pour les particuliers

Beaucoup de particuliers souhaitent investir dans des entreprises capitalisant de 10 à 80 millions d'euros. Ces small & mid caps sont souvent mis en avant quand on parle de fortes variations, tant à la baisse qu'à la hausse. Ces variations attirent tout logiquement l'investisseur qui souhaite profiter à plein de l'évolution de croissance de ces titres, et doper la performance de son portefeuille. Les pépites sont monnaies courantes... au même titre que des risques plus élevés.

Certaines obligations faites aux PME conduiront à une meilleure transparence financière. Ainsi chaque PME aura obligation de fournir ses comptes de façon annuelle, et semestrielle. Certes il n'y aura pas de communication trimestrielle, comme sur Eurolist, mais cette information sera bien supérieure au Marché Libre OTC.

Les particuliers pourront également bénéficier d'une garantie de cours en cas de rachat par un investisseur. Cette garantie facilitera la cession de titres après le changement d'actionnaires majoritaires.

Malheureusement le particulier ne bénéficiera pas de ce dont bénéficient les investisseurs anglais sur l'AIM (Alternative Investment Market), à savoir l'exonération totale de la fiscalité sur les plus-values. Cette disposition a été refusée par le Ministère des Finances et risque de limiter le développement d'Alternext.

Quelles sont les conditions d'admissions ?

Plusieurs conditions plus ou moins strictes sont nécessaires pour qu'une PME puisse faire ses premières armes sur les marchés boursiers. Ces conditions limitent fortement l'introduction de sociétés peu fiables.

2,5 millions de titres au minimum sur le marché (15 millions pour Eurolist)
deux années d'historiques de comptes : Alternext n'est pas destiné aux sociétés nouvelles;
aucune nécessité d'être bénéficiaire : les capitaux propres apportés par Alternext aideront au développement de l'entreprise;
le prospectus d'information devra être visé par l'AMF, sauf en cas d'ouverture du capital (plus de 5 millions d'euros) dans les deux années précédentes auprès de 5 grands investisseurs
pas d'obligation de fournir des comptes aux normes IFRS : ce droit est même offert aux sociétés transférées d'Euronext pour Alternext;
obligation d'information tous les ans et tous les semestres (contre tous les trimestres sur l'Eurolist)


Téléchargez gratuitement le guide des premiers pas

L'investisseur peut suivre également l'évolution du marché dans son ensemble grâce à l'indice composé de l'ensemble des actions de Nyse Alternext, à savoir Alternext All Share.

Depuis l'ouverture d'Alternext, la plateforme n'est plus la seule capable d'accueillir les PME. Ainsi Alternativa a été développé, grâce à la Mifid, et propose également de mettre en relation les PME et les investisseurs.

Toutes ces dispositions et ces bonnes intentions ont permis à Alternext de s'afficher aujourd'hui comme le digne successeur du Nouveau Marché. Ainsi Alternext ou plutôt Nyse Alternext compte plus d'une centaine de sociétés cotées.