La Nouvelle Lune du 2 septembre n'est pas belle : elle risque tout à la fois de déclencher des problèmes économiques et financiers, tout en favorisant les menées islamistes de toute sorte ainsi que de possibles attentats sur la première quinzaine du mois.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Sur le fond, Saturne agresse directement Uranus et Neptune et la Nouvelle Lune va mettre en valeur ce grand conflit planétaire. On risque donc d'aboutir dans plusieurs domaines à une situation très tendue, voire de crise, autour de l'échéance de cette lunaison.

En premier lieu, les marchés financiers risquent d'être déçus par les banques centrales. C'est déjà le cas depuis le début de l'été, mais cela pourrait prendre une plus grande ampleur et on pourrait aussi s'interroger sur la santé réelle de l'économie américaine.

En second lieu, les menées islamistes ou même islamo-gauchistes de toute nature se trouvent favorisées. C'est en fait déjà le cas, notamment en France où le Conseil d'Etat si idéologisé, qui fait fi des libertés en matière fiscale, de droit de propriété ou de liberté de la presse, trouve tous les prétextes pour à l'inverse encourager les menées islamistes comme avec le "burkini".

Avec la lunaison du 1er septembre, on peut redouter bien d'autres menées islamistes d'envergure et même des attentats car la période y est favorable. Comme elle l'était en juillet avec les attentats de Nice ou ceux de novembre à Paris, à cause du choc Saturne-Neptune qui se reproduit une nouvelle fois de façon parfaite le 10 septembre.

La France, et dans une moindre mesure la Grande-Bretagne, sont également sensibles à ce mauvais climat. La médiocrité politique française risque à nouveau de s'étaler au grand jour sur les prochaines semaines et, probablement, le pouvoir de François Hollande et Manuel Valls devrait encore provoquer de lourdes critiques contre sa gestion si clientéliste et dénuée du sens de l'intérêt général.

Graphique de la Nouvelle Lune du 2 septembre pour Paris

boursan290802016.png



La crise vue par l'astrologie

La Bourse serait-elle aussi gouvernée par les astres ?

Bourse : Ce qu'anticipent les astres jusqu'en 2010