Jupiter vient positivement à la rencontre d'Uranus ce lundi 22 juin, ce qui devrait atténuer provisoirement les affres dont souffrent les marchés financiers depuis le début du printemps dernier. D'ordinaire, un tel rendez-vous astral suscite un élan d'optimisme ou même d'euphorie et les indicateurs économiques se révèlent généralement plus favorables à la croissance qu'on ne l'espérait auparavant.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

En ce moment, on pense évidemment à la Grèce... Si Jupiter et Uranus concernent a priori fort peu l'insondable endettement grec, cela peut cependant coïncider avec une solution au moins provisoire et par conséquent avec un accord entre Athènes et ses créanciers. Dans ce cas, le contribuable européen remplirait à nouveau la sébile grecque à ras bord. Jusqu'à la prochaine crise...

Quoiqu'il en soit et quelque soit l'issue du dossier de l'interminable faillite grecque, un vent d'optimisme a de bonnes chances de souffler cette semaine. Quelques plaies devraient donc être pansées...

Cela dit, la confrontation entre Uranus et Pluton depuis le printemps dernier, renforcée par le poids de Saturne, devraient sans doute faire rapidement oublier la trouée de ciel bleu que l'on peut attendre de Jupiter et Uranus sur cette fin juin. En particulier, l'Europe ne semble pas prête de se sortir d'affaire : Jupiter va rapidement arriver en conflit ouvert avec Saturne, ce qui promet sans doute de nouvelles déconvenues pour la construction européenne et la zone euro. Que la Grèce en soit ou pas à nouveau à l'origine au cours de l'été prochain...

Le 19 juin 2015  


La crise vue par l'astrologie

La Bourse serait-elle aussi gouvernée par les astres ?

Bourse : Ce qu'anticipent les astres jusqu'en 2010