L' EUR/USD a accusé le choc en plein trading intraday quand la production industrielle en zone euro s'est affichée en contraction de 0.7% sur le mois de janvier, nettement moins bonne que ce que les anticipations supposaient (-0.2%). De fait, la communauté financière a tenu à prendre des bénéfices sur la devise unique du Vieux Continent sans ambages. Pourtant, les informations, en provenance de Washington avec Yellen qui a rassuré la communauté du trading et aussi de la Chine, laquelle a publié une balance commerciale en pleine forme hier aux aurores, avaient redonné du tonus au cross vedette du forex en début de séance. Mais on sent que le dollar reste toujours à l'affût sur les changes : à la moindre incartade, le refuge suscité par le billet vert peut faire mouche.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Ainsi, c'est l'or qui assure le spectacle sur les cotations notamment. Le métal fin tutoie des sommets plus revus en 3 mois pour une once à près des 1300$. Il est vrai que la demande de l'ex-Empire du Milieu en hausse de 40% en 2013 a soutenu les preneurs de cette valeur ultra-défensive, un peu contre le cours du jeu, étant donné que pendant ce temps, les marchés d'actions grimpaient à l'unisson, tant à Wall Street qu'en Europe. Evidemment, le discours de la nouvelle patronne de la banque centrale américaine devant les parlementaires s'est avéré positif aux yeux des investisseurs (voir notre analyse forex et cac40 de la veille) : l'alternative des mesures accommodantes obtient le consensus des avis des observateurs. En ces conditions, l'obligataire enfin connaissait des dégagements, d'autant que les émergents ne sont plus trop dans la ligne de mire des traders. Il appert que les vagues récentes sur les monnaies de ces pays se sont fortement calmées.
Au menu des rendez-vous de la haute finance en ce jeudi, il sera intéressant de lire le rapport mensuel de la BCE. Quant à la bannière étoilée, les ventes de détail et les allocations hebdomadaires au chômage viendront émailler les variations sur le théâtre du graphique. Notons que Yellen sera au Sénat.

Techniquement, la paire des devises est encline à s'alourdir si l'on en juge du chandelier noir assez imposant d'hier. A cet égard, de belles prises ont été réalisées grâce à une BB2 placée au bon endroit pour du reverse idéal (en dépit d'une BB inexistante cependant !). Essayons de trader aujourd'hui dans une strate de day trading capable de s'illustrer de 1.3630 à 1.3515. Les cambistes les plus aguerris seront en short sous 1.3635 en vue de croire à un reflux en direction du 1.3480 (bas annuel).

Balises
BB2 : 1.3511 BB : 1.3563 BH : 1.3625 BH2 : 1.3664