Des cambistes qui ont été rassurés par Yellen lors de sa première sortie publique en tant que patronne de la Federal Reserve. Face à la Chambre des Représentants du Congrès, la "colombe" de Washington a réitéré son intention de conduire une politique monétaire dans la continuité de son prédecesseur Bernanke. Ainsi, les mesures ultra-accommodantes devraient toujours être au menu avec une légère inflexion (attendue !) concernant le resserrement du loyer de l'argent. En effet, désormais la condition d'un taux de chômage sous 6.5% ne déclenchera pas une hausse des fed funds selon ce qui fut exposé à maintes reprises dans les précédents FOMC. En l'absence de réunion de la Fed en ce mois de février, il appert que les grandes lignes soient finalement tracées des intentions de la banque centrale américaine : certes, les retraits d'achats d'actifs ("tapering") vont se poursuivre mais probablement à un rythme tenant compte de l'amélioration conjoncturelle de la santé économique de la bannière étoilée. Néanmoins, rien n'est moins certain qu'au prochain comité des gouverneurs, nous ayons derechef un ralentissement du QE puisque Yellen a également tenu à préciser que l'oncle Sam se redressait dans des conditions pas optimales.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Guère de grandes variations à noter sur le trading du marché des devises depuis lundi. Sauf l'or qui paraît jouer au funambule en direction des 1300 dollars l'once, il ressort en revanche que sur le forex, l'EUR/USD obéit à la stagnation des cours. Cependant, hier, la BH intraday s'est mise en évidence en offrant du beau reverse à ses partisans. Le théâtre du graphique du cross vedette ne donne pas de réel signal. Ni dans un sens, ni dans l'autre. Le pic de janvier 2014 vers 1.3730 est à portée de fusil somme toute. Nous préférons trader à partir de nos jalons de day trading, en cultivant la neutralité ici. Une strate est capable d'animer les oscillations de l'euro dollar entre 1.3720 et 1.3600. Sur le front des statistiques, au réveil où la Chine divulguera sa balance commerciale. En zone euro, la production industrielle mérite une mention bien entendu. Quant aux Etats-Unis, l'agenda macroéconomique sera vierge de toute donnée.
Balises
BB2 : 1.3575 BB : 1.3610 BH : 1.3722 BH2 : 1.3769