L'appréhension est sensible sur le forex trading. De fait, les ranges des paires monétaires hier se sont contractés assez fortement avec en l'occurrence un euro dollar sans véritable engouement, mais toujours sujet à de violents dégagements en direction du 1.3100 et même davantage si l'occasion se présentait. Il est vrai que les cambistes sont paralysés par les tensions géopolitiques pour la Syrie alors que l'on croit savoir qu'Obama aurait les coudées franches de la part du Congrès us afin de lancer une offensive. Aujourd'hui par l'ouverture du G20 à Saint-Petersbourg, les frictions diplomatiques vont surgir puisque Poutine, allié du régime de Damas, est prêt à manifester son mécontentement à toute manoeuvre hostile à El-Assad...



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

De surcroît, la communauté de la haute finance attend la rentrée de Draghi pour le comité monétaire de la BCE. Bien sûr, il convient de ne rien attendre de très important en matière d'annonce de la part de l'édile de l'institution de Francfort durant la conférence de presse cet après-midi, contrairement au futur FOMC de la Fed dans une dizaine de jours... Pourtant, le Transalpin devrait tout de même attester de sa volonté à soutenir l'économie du bloc des 17, tandis que la récession vient d'être stoppée sur notre rive en filigrane. Le refi en statu quo est largement anticipé mais le programme OMT de rachats de dettes souveraines est dans les starting-blocs au cas où...
Le FMI, s'agissant d'une probable réduction de voilure de la Réserve fédérale américaine de son QE3, a averti les pays développés des distorsions dommageables pour la stabilité de la croissance notamment au sein des émergents par cette baisse d'injections de liquidités de la Fed... Des ajustements désordonnées viendraient inéluctablement impacter les pays émergents relevait le Fonds dirigé par Lagarde. Lorsqu'on regarde déjà la tournure des événements auprès des roupies indienne ou indonésienne voire du real brésilien, il va sans dire que c'est en effet un sujet de préoccupation.

Techniquement, le cross vedette du marché des devises paraît en fâcheuse posture, en deçà du 1.3200 et du 1.3250 (palier sous lequel le salut de la monnaie unique européenne n'a pas droit de cité, ndlr). C'est pourquoi nous réitérons nos projections de reflux au 1.3100, signifiant le retracement des 50% de la phase 1.2750/1.3440. Sur aggravation de variation, un trou d'air vers 1.3000 aurait tôt fait d'emporter dans les abîmes graphiques l'EUR/USD in fine. Volatilité accrue à subir en cette session de day trading. Intraday prescrit 1.3230/1.3100. Hormis la BCE, en zone euro, il sera intéressant de surveiller une adjudication obligataire à 5 et 10 ans de Madrid. Les commandes industrielles allemandes seront au menu. Du côté de l'oncle Sam, en préambule au rapport mensuel du Département au Travail, l'ADP et les allocations hebdomadaires au chômage mériteront une mention. Sans oublier la productivité et l'ISM des services.

Balises
BB2 : 1.3032 BB : 1.3109 BH : 1.3223 BH2 : 1.3285