Le trader forex ronge son frein entre les attentes de la BCE demain à l'issue du conseil des gouverneurs où les propos de Draghi lors de la conférence de presse seront naturellement scrutés et les nouvelles en provenance des quatre coins de la planète finance. Ainsi, la Chine nous apprenait hier qu'elle tenait à une croissance de PIB de 7.5% et d'un déficit budgétaire à 2% en 2013, malgré une surveillance accrue et des mesures de rétorsion prêtes à surgir sur le pan immobilier, sujet à la bulle spéculative. Par ailleurs, étrangement les cambistes ne daignent pas se faire de souci s'agissant la situation de l'oncle Sam et des coupes drastiques capables de grever 0.5% de l'activité du produit intérieur brut cette année outre-Atlantique.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Mais une fois encore, les attentions du monde du trading se portent bien entendu sur le vieux sol : l'Italie reste en proie à un blocage politique dont nous nous sommes fait l'écho régulièrement depuis les élections législatives dans nos analyses euro dollar. La notion de retourner dans l'isoloir est loin d'être écartée à ce jour de surcroît. Le scénario du pire en finigrane pour une commuanuté financière qui ne s'en émeut pas vraiment au regard des taux obligataires de Rome et par ricochet de Madrid puisque les pourcentages sont stoïques en dépit des risques d'embrasement de la contestation en zone euro devant une troïka décriée au sein des périphériques saignées aux quatre veines par les bailleurs de fonds, et ce, en vue de stabiliser le bloc des 17 !
Attention parce qu'une nouvelle invitée met les pieds sous la table de la faillite programmée : Chypre. L'eurogroupe a fait de toute manière savoir que le système unique européen viendrait au chevet Nicosie le cas échéant... Bref, les foyers infectieux sont tout de même coriaces dans la région de l'euro. La Grèce, le Portugal ou l'Irlande en convalenscence, voici que des malades frappent à la porte de l'hôpital... sans pour autant quémander la charité aux créanciers : ces derniers n'ont pas réellement bonne réputation dans les rues des nations secourues in fine.

Il n'empêche que probablement le nouveau record historique du Dow Jones accentuant ce sentiment d'invincibilité des salles de marché, les valeurs refuges ne font pas recette sur le métier du forex trading. D'aucuns y voient là le signe de l'argent déversé à vil prix par les mesures ultra-accommodantes des grandes banques centrales, adoubées notamment par Bernanke et la vice-présidente Yellen de la Fed. Les opérateurs ne sachant plus trop où miser avec ces mannes de billets, n'hésitent pas à faire leur marché presque les yeux fermés. Sauf que... les arbres ne montent pas jusqu'au ciel ! Ce dicton des vieux routiers des courbes graphiques pourrait vite revenir à la mode. Il suffit d'avoir le bon prétexte en poche au détriment d'un consensus qui sera unanimement converti à la "hausse à donf" (excusez cet écart sémantique).

Techniquement, l'euro dollar se cramponne à conserver le gain du 1.3000 ; sous le palier nous visons toujours un throwback dans le creux de décembre dernier au 1.2880. Notre point de stop loss vaut 1.3100, ndlr. Les cambistes appréciant le day trading sur le cross vedette du marché des changes ont pu se faire plaisir hier avec une BH parfaitement juchée en offrant ensuite un reverse de derrière les fagots sans tressaillir. Nous ne bougeons pas d'un pouce notre canevas pour trader l'EUR/USD au final. Trading intraday prescrit 1.3085/1.2940. Après des ventes de détail et des PMI des services en euro zone plutôt de belle facture (mais accroissant le différentiel entre l'Allemagne et les autres élèves du système monétaire unique) mardi, en cette session sur notre rive nous accorderons une place d'importance au PIB. Aux USA, l'ADP en préambule à la grand-messe vendredi de l'emploi mensuel délivrera son enquête dans le privé. Les commandes industrielles auront leur mot à dire sans oublier en soirée dans la clarté vespérale, la Réserve fédérale nous conviera à lire le rapport de ses douze antennes régionales dans le Beige Book.

Balises
BB2 : 1.2936 BB : 1.2988 BH : 1.3077 BH2 : 1.3150