Stable en Bourse (+ 0,03 % à 39,66 euros, dans un volume de 8.777 pièces) alors que l’indice CAC 40 s’effrite de 0,04 %, le titre semble ne pas être activement recherché ce matin.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Le groupe vient pourtant d’annoncer  la création d’une coentreprise avec le danois DONG Energy, champion de l’éolien en mer, pour répondre à l’appel d’offres qui sera lancé ce mois-ci pour mettre la main sur un contrat de 10 milliards d’euros.

La première phase du projet consistera à implanter 600 éoliennes d’une puissance installée de 3.000 mégawatts en France. A l’horizon 2020, le gouvernement table sur un objectif de 6.000 MW, soit 1.200 éoliennes à construire.

L’analyse technique

Le 8 avril 2011, EDF EN a pris connaissance de la décision du Groupe EDF, son principal actionnaire avec 50% du capital, de déposer une offre publique visant le solde du capital de la Société. Dans le cadre de l’offre d’EDF, les actionnaires d’EDF Energies Nouvelles se verraient offrir 40 euros par action EDF Energies Nouvelles (coupon détaché) ou 13 actions EDF (coupon détaché) pour 11 actions EDF Energies Nouvelles (coupon détaché).

La Société Internationale d’Investissements Financiers (SIIF) et M. Pâris Mouratoglou, qui détiennent 25,09 % du capital, ont accepté les termes de l’offre et approuvent le projet industriel. A ce titre, SIIF et M. Mouratoglou se sont engagés à apporter l'intégralité de leurs participations à l'offre susvisée, pour moitié à l’offre publique d’achat et pour moitié à l’offre publique d’échange.

D’après les primes offertes, la seconde option est la plus intéressante, mais le cours d’EDF EN n’a jamais grimpé jusqu’à 40 euros. Et il sera toujours possible, par la suite, de s’intéresser à EDF sur des cours inférieurs.

Bourse Winner, conseils boursiers basés sur l'analyse technique.