PPR vient de publier des résultats pour le premier trimestre 2009 qui ne semblent qu’être modérément appréciés par le marché. L’action du groupe présent dans le luxe et la grande distribution chute en effet de plus de 5 %, sousperformant l’indice CAC 40.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
Le chiffre d’affaires est pourtant ressorti supérieur aux attentes des analystes alors que les ventes affichent une bonne tenue. Cette publication a permis à de nombreux brokers d’ajuster leur analyse sur la valeur. Du côté des pessimistes, Deutsche Bank est ainsi passé d’Achat à Conserver, évoquant des risques persistant à moyen terme. A l’opposé, Natixis a relevé son objectif de 52 à 71 EUR, tout en restant à Renforcer, pour intégrer les réductions de coûts à venir.

Techniquement, en données hebdomadaires, la tendance est désormais haussière depuis le franchissement de l’ancienne résistance des 52.10 EUR et le retournement de la moyenne mobile à 20 semaines. Les cours s’attaquent à présent à celle à 50 semaines qui pourrait enrayer momentanément le mouvement de reprise.
A plus court terme, la tendance demeure haussière au dessus de la moyenne mobile à 20 jours, à 54 EUR. Les cours présentent une certaine lourdeur sous le niveau psychologique des 60 EUR et une vague de correction n’est pas à écarter. Elle permettrait aux indicateurs techniques de sortir de la zone de surachat dans laquelle ils évoluent depuis le début du mois.

Dans ce contexte, les plus offensifs pourront ouvrir des positions vendeuses sur le titre pour viser un retour en direction des 53.30 voire des 47.04 EUR. On limitera les risques de hausse à l’aide d’un stop de protection placé au dessus des plus hauts, à 60 EUR.

Opinion
Négative sous les 60 EUR
avec comme objectif 47.04 EUR

zonebourse22042009.gif