La forte appréciation du titre de ces dernières semaines vient d’être mise à mal suite aux mauvaises nouvelles dernièrement annoncées et l’avertissement lancé par Nokia sur ses parts de marché.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
Par ailleurs, les surplus de stocks du groupe STMicroelectronics et leur impact sur les marges préoccupent UBS. Les prévisions de croissance de l’activité entourant le secteur des semi-conducteurs ont été revues à la baisse, passant ainsi de 8 à 4% pour l’année 2009. Les analystes de la banque ont dernièrement revu à la baisse leur recommandation sur le titre, passant ainsi de ‘neutre’ à ‘vendre’ avec un objectif de cours maintenu à 7.5 EUR.
Techniquement, en données hebdomadaires, le titre est au contact de la moyenne mobile à 50 semaines. Les indicateurs techniques, surachetés, se retournent à la baisse. Cela laisse présager que le titre reprenne son souffle en direction de sa moyenne mobile à 20 semaines.
A plus court terme, les cours viennent d’enfoncer en clôture le support matérialisé par la moyenne mobile à 20 jours. Cette dernière faisait en effet office de soutien à l’ascension des cours depuis mi-juillet. On privilégiera le scénario d’une poursuite de la dynamique baissière amorcée en direction des 7.7 EUR, point de passage des moyennes mobiles à 50 et à 100 jours.
Les plus avertis pourront accumuler des positions vendeuses dans la zone de cours actuelle pour viser cet objectif. Un stop de protection pourra être placé au-dessus des 8.65 EUR, moyenne mobile à 20 jours.

Négative sous les 8.66 EUR
avec comme objectif 7.7 EUR

stmicro10092008.gif