En publiant récemment des résultats au premier trimestre nettement inférieurs aux attentes, RENAULT a vu son cours de bourse se replier sous un seuil majeur. De nombreux courtiers tels que Société Générale ou Citigroup ont par la suite dégradé leurs objectifs de cours sur le titre. Le groupe a en effet dévoilé un chiffre d’affaires en progression de 4.2% à 10.20 milliards d’euros contre 10.89 milliards d’euros attendus par les analystes.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
D’un point de vue technique, le titre s’inscrit dans une tendance baissière depuis maintenant un an et au-dessous de la moyenne mobile à 20 semaines. A plus court terme, l’action a récemment tenté de rebondir et de franchir les moyennes mobiles à 20 jours et 50 jours. Cette tentative s’est révélée être un échec, renvoyant ensuite les cours au-dessous du seuil intermédiaire des 64.74 EUR. La pression vendeuse accompagne également ce mouvement qui pourrait s’accélérer en direction des 60 EUR dans un premier temps. A l’enfoncement de cette zone, le titre pourrait aller inscrire de nouveaux plus bas annuels sous les 60 EUR.
Dans une optique de trading, les adeptes de positions vendeuses pourront se placer sur le titre dès à présent avec un stop de protection situé au-dessus des 66 EUR.

Négative sous les 66 EUR
avec comme objectif 60 EUR

zonebourse24042008.gif