A en juger par la réaction du titre, la publication de ses chiffres du 1er semestre n'a guère enthousiasmé les investisseurs. Il faut dire que le résultat net est ressorti en baisse de 4,9% et que le chiffre d'affaires n'a progressé que de 1,9%. Côté perspectives, si pour 2007, le bénéfice par action est attendu en baisse de 9% par rapport à celui de 2006, il devrait ressortir à +6% pour l'exercice 2008. Le titre semble toutefois très bien valorisé, avec un multiple de capitalisation pour 2007 de 19,6 contre 16,9 pour la moyenne du secteur. De plus, son PEG pour 2008 est le plus fort du secteur. Dans ces conditions, il n'est pas étonnant que sa configuration graphique soit négative à court terme.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
Déjà fragilisé par la retombée au-dessous de ses moyennes mobiles à 50 et 100 jours, la rupture du support à 122 EUR pourrait donner alors le signal d'une accélération baissière en direction des 113 EUR et combler ainsi le gap haussier ouvert au mois de mars dernier.  
Jérôme Boumengel

Opinion
En surveillance. Surveiller la sortie du range 122 EUR / 129.5 EUR.

zonebourse25092007.gif