L'avertissement sur la marge d'exploitation 2005 lancé le 24 octobre dernier a bien contribué à détériorer la configuration du titre MICHELIN. Ce dernier a enfoncé une grande oblique ascendante à 38 euros, laquelle soutenait les cours depuis 2003. Après cette chute quelles perspectives pour le titre ?



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
Un premier constat est celui d’un repli assez coordonné et répondant de manière assez fiable aux retracements de Fibonacci appliqués à la vague de hausse de 2003-2005. Le premier d’entre eux, situé à 48 euros a longtemps soutenu la tendance et sa rupture sur un gap baissier s’est soldée par un test du retracement suivant à 43.60 euros. A ce niveau, on observe un pic de volatilité et un affaiblissement de la pression vendeuse. Sans évoquer prématurément un éventuel renversement haussier, le titre semble avoir trouvé un point de chute à 43.50 euros.
En données quotidiennes, la valeur oscille dans un range d’accumulation entre 43.5 et 45.60 euros. On aimerait une sortie par le haut de cette configuration pour envisager une correction technique de la récente chute et jouer un pull back vers 46.5 et 48 euros. Ce scénario serait remis en cause sous les 43.50 euros.

Analyse publiée le 14/11/2005 à 11H07

Opinion
Neutre. Surveiller la sortie du range 43.6 € / 45.6 €.

zonebourse14112005.gif