Le samedi 21 septembre prochain aura lieu un conflit précis entre Jupiter et Neptune (carré géométrique de 90°). Ces deux planètes constituent le cycle planétaire principal pour la France et, à chaque étape négative comme sur ce mois de septembre, le pouvoir exécutif subit des revers plus ou moins importants.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

C'est bien le cas en ce moment pour Emmanuel Macron avec deux problèmes non négligeables : la réforme des retraites d'une part et le cas Ferrand d'autre part.

- La réforme des retraites va conduire les employés de la RATP à une grève semble-t-il massive demain. Etant donné que ce sont les clients des transports en commun et les autres salariés qui payent les retraites chapeau et autres avantages des employés de la RATP, on comprend bien que ces "acquis" doivent être défendus bec et ongles par leurs bénéficiaires. Une pareille rente de situation mérite évidemment la grève... Et peut-être des grèves à répétition qui vont une nouvelle fois pénaliser les millions de Franciliens qui sont obligés de prendre le bus ou le métro. Cela ne serait pas non plus une bonne chose pour le président et sa réforme des retraites.

- L'affaire Richard Ferrand constitue un autre dossier, non moins explosif. Le président de l'Assemblée Nationale est donc mis en examen pour prise illégale d'intérêts. Il avait monté une société immobilière familiale pour louer des locaux fort cher aux Mutuelles de Bretagne dont il était le président...

A l'évidence, Richard Ferrand va être obligé de suivre le chemin du ministre François de Rugy il y a quelques semaines : il va devoir démissionner de la présidence de l'Assemblée, tant la prise illégale d'intérêts dans cette histoire semble grossière.

Cela risque de mal se passer pour lui au plan judiciaire mais, surtout, le président Macron va souffrir à l'évidence d'une telle affaire. Il l'avait déjà initialement soutenu pour le perchoir de l'Assemblée, alors que l'affaire était déjà connue. Mais en continuant aujourd'hui à le soutenir alors que Ferrand est désormais mis en examen, la morale présidentielle risque fort d'en être puissamment affecté. En tout cas, on voit mal Ferrand pouvoir continuer à exercer son mandat de président de l'Assemblée avec une telle casserole...

Bref, c'est une rentrée politique bien difficile pour l'exécutif.


La crise vue par l'astrologie

La Bourse serait-elle aussi gouvernée par les astres ?

Bourse : Ce qu'anticipent les astres jusqu'en 2010