Saturne vient courtiser Neptune par le biais d'un sextile ou angle favorable de 60°, qui était exact hier le jeudi 31 janvier. Cette configuration saturnienne revient à favoriser une série d'espoirs ou projets dans différents domaines.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Au plan économique, cela soutient la consommation des ménages et a un effet apaisant sur l'inflation : celle-ci recule d'ailleurs en France à 1,2% et en zone euro à 1,4% après des pics l'année dernière autour de 2%.

Le président de la Réserve fédérale américaine vient par ailleurs d'annoncer que la banque centrale n'était pas pressée pour continuer à relever ses taux, ce qui favorise bien sûr le crédit à la consommation. En France, il est possible que les  dernières nouvelles alarmantes sur les prix alimentaires ou de l'électricité aient finalement moins de conséquences qu'on ne pouvait le redouter. Cela demeure à voir...

Au plan politique, une belle relation Saturne-Neptune est apaisante. Surtout dans la période actuelle où la planète Uranus vient stimuler tous les mauvais aspects neptuniens : cela peut ainsi calmer certaines tensions sociales, limiter les excès gauchistes ou contrecarrer certains projets islamo-gauchistes et terroristes.

Le mouvement des Gilets jaunes, en France, pourrait peut-être s'apaiser provisoirement. Le "Grand débat", sorte de défouloir collectif, est très neptunien dans son déroulement. Il peut servir à canaliser certaines influences radicales.

La belle influence saturnienne peut également profiter au pouvoir politique. Cela semble déjà le cas avec une légère remontée du président Emmanuel Macron dans les enquêtes d'opinion. En fait, de façon générale, Saturne jouerait en quelque sorte le médiateur des tensions provoquées par Jupiter et Uranus avec Neptune. Si c'est bien le cas, la suite de cet hiver pourrait être plus calme que les mois précédents. En attendant le réveil de bien des tensions sociales et politiques à partir du printemps prochain.


La crise vue par l'astrologie

La Bourse serait-elle aussi gouvernée par les astres ?

Bourse : Ce qu'anticipent les astres jusqu'en 2010