L'affaire Benalla vient probablement de détruire la présidence d'Emmanuel Macron : violences diverses, usurpation d'identité, abus de pouvoir, liens sulfureux avec des islamistes notoires, manipulations des faits et de l'information... Bref, l'affaire est un vrai scandale d'Etat qui révèle les facettes les plus obscures du président de la République.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Emmanuel Macron, dont le narcissisme n'est plus à démontrer, se prenait pour Jupiter, le Dieu de l'Olympe de l'antiquité romaine. Mais il n'avait pas prévu que cette planète allait le précipiter dans le gouffre !

Son thème natal ci-dessous est assez éclairant des failles de sa personnalité et, surtout, d'un destin populaire dont on pouvait douter dés le début de sa course à la présidence de la République. Sa Lune natale, qui représente pour un homme politique la popularité qu'il peut avoir, est en effet très lourdement affligée par Jupiter, Mars, Uranus surtout, le Soleil et Mercure enfin. Dés son élection, nous en avions tiré la conclusion assez probable d'un effondrement brutal et sans rétablissement possible de sa présidence. Il est assez plausible que ce soit en cours dés à présent, à peine plus d'un an après son élection.

Actuellement, Emmanuel Macron subit un Jupiter stationnaire dans le signe du Scorpion qui est en opposition négative quasiment parfaite à sa si mauvaise Lune natale. Et s'en prend également à tout ce qui entoure négativement cette Lune : Jupiter, Mas, Uranus, Soleil et Mercure... Ce Jupiter actuel est très agressif car sa position est quasiment immobile depuis le début juin et va le demeurer jusqu'à la fin du mois d'août... Emmanuel Macron n'a sans doute pas fini de subir les foudres jupitériennes !

De toute façon, le mal est fait. A gauche, les électeurs tireront la conclusion d'un président qui ne se gêne pas pour envoyer des nervis agresser des manifestants d'extrême-gauche qui ne menaçaient personne; à droite, les électeurs verront les forces de l'ordre être souillées dans leur réputation par un voyou de bas étage protégé par un président immature. L'écroulement de la présidence Macron risque fort de résulter de ce double rejet.

En fait, tout se tient sans doute depuis sa campagne électorale, autant dans sa trahison de François Hollande que des multiples manipulations judiciaires dont il a bénéficié (s'il ne les a pas organisées lui-même d'ailleurs !) contre les candidatures de François Fillon et Marine Le Pen. Il a été élu avec des dés pipés et ceux-ci se retournent magistralement contre lui.

La déroute et le discrédit du président risquent d'avoir de redoutables prolongements, d'autant plus qu'il lui reste 4 ans de mandat à effectuer. Si l'on regarde l'année 2019 au plan astrologique, elle se présente de façon assez redoutable pour la France.

L'hexagone dépend pour l'essentiel du cycle Jupiter-Neptune, la 5ème République ayant d'ailleurs été fondée en 1958 lors d'une conjonction de ces deux planètes, donc d'un nouveau départ... Or, l'an prochain, comme au printemps 1968 pour prendre un exemple historique, Jupiter et Neptune seront en conflit pendant de longs mois, surtout pendant le printemps et l'été. Ce n'est évidemment pas positif du tout pour le pays...

S'il n'y avait que cela, on pourrait se dire que des contestations sociales importantes vont avoir lieu. Ce ne serait pas la première fois et la République y a toujours survécu, comme par exemple lors des manifestations de jeunes contre le CPE de Dominique de Villepin, autre période de choc entre Jupiter et Neptune.

Mais il y aura plus lourd l'an prochain. En Effet, Uranus, la planète de toutes les violences et surprises, sera en opposition parfaite et pendant de longs mois à la conjonction natale Jupiter-Neptune de la constitution de la 5ème République. De surcroît, ce même Uranus sera l'an prochain comme cette année en conflit avec Neptune, ce qui, de façon générale, favorise tous les gauchismes et même l'islamo-gauchisme terroriste. Uranus sera aussi, bien sûr, en confrontation avec Jupiter...

La conjonction natale Jupiter-Neptune qui a fondé la 5ème République recevra donc l'an prochain l'agression directe d'Uranus, de Jupiter et de Neptune. Cela fait beaucoup. Cela peut même aller jusqu'à menacer la République.

Ce climat astral très agressif en 2019 pourrait aussi se traduire par des élections anticipées, législatives ou même présidentielle. Si cela devait être le cas, il y aurait alternance politique car se produisant lors d'un conflit Jupiter-Neptune. Mais avec un président issu de la gauche mais menant parfois une politique de droite, bref un vrai centriste en fait, de quel côté se ferait alors l'alternance ? Et jusqu'à quels extrêmes aussi pourrait-elle aller ?

En résumé, avec l'affaire Benalla, la France est probablement entrée d'ores et déjà dans une situation de crise politique historique. Après plus de 40 ans de clientélisme politique échevelé et de mauvaise gestion des deniers publics, on ne devrait d'ailleurs pas s'en étonner : 2019 sera assurément une année explosive et destructrice !

Carte du ciel natale d'Emmanuel Macron

boursan23072018.png



La crise vue par l'astrologie

La Bourse serait-elle aussi gouvernée par les astres ?

Bourse : Ce qu'anticipent les astres jusqu'en 2010