Alantra a été classé 1er du classement des conseils en fusions-acquisitions dans la catégorie « Boutique Advisory »1 au premier semestre 2017 sur la région EMEA (Europe-Afrique-Moyen-Orient) par Dealogic.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values


1 Dealogic inclut dans la catégorie « Boutique advisory » les firmes employant moins de 1 000 personnes dont le conseil en fusions-acquisitions constitue l’activité principale.

Au premier semestre 2017, Altantra a conseillé 47 opérations2 de fusions-acquisitions (+27 % par rapport au S1 2016) dont la moitié était des opérations transfrontalières. Parmi les opérations les plus importantes, on peut noter (clients en italiques) : la vente de Q-Park à KKR Infrastructure pour 3 Mds €, l’acquisition de Telegraaf Media Group par Mediahuis et VP Exploitatie (280 M€), la vente de Pacha à Trilantic Europe (300 M€), la reprise d’Actelion par Johnson & Johnson (avis d’équité – 30 Mds €) et l’investissement d’Oaktree dans les croisières de luxe aux côtés de Ritz-Carlton.
2 Selon les méthodes de comptabilisation internes d’Alantra qui peuvent différer de celles de Dealogic (nature de l’opération, date de clôture, etc.)



Dans un rapport récent, Dealogic avait souligné le rôle croissant joué par les firmes indépendantes, surtout dans la catégorie des transactions supérieures à $1 Mds, mettant en avant « leur expertise de niche, l’indépendance de leur conseil, moins de conflits d’intérêt et une plus grande discrétion, sans faire de cross-selling d’autres produits ». Dans ce rapport, Alantra était classé 6ème au niveau mondial dans la catégorie des conseils indépendants (independent advisor).

Le succès d’Alantra résulte notamment de sa stratégie ambitieuse à l’international. Le groupe compte désormais 27 bureaux dans 20 pays. Mergermarket classe Alantra 20ème dans son classement mondial des conseils en fusions-acquisitions (toutes catégories confondues) au 1er semestre 2017, 16ème au niveau européen et 18ème aux Etats-Unis.

Alantra reste toutefois centré sur le mid-market, segment sur lequel il offre à ses clients les compétences habituellement réservées aux large caps. Grâce à sa capacité à mener des opérations complexes à haute valeur ajoutée et à ses expertises sectorielles, Alantra est en mesure d’aider ses clients à créer des leaders dans leur secteur ou à s’internationaliser.

En France, Alantra a conseillé une dizaine d’opérations de fusions-acquisitions au premier semestre 2017 pour environ 1 Mds €. Parmi les transactions les plus significatives réalisées depuis le début 2017, on peut citer la cession de Colisée à IK, la vente de Bulldog Gin à Campari, les offres publiques de 3D Systems sur Phenix Systems et de Coyote sur Traqueur, l’acquisition par Colisée de 12 Ehpad à GDP Vendôme ou encore le conseil du management, soutenu par EdRIP et AccorHotels, dans l’acquisition du Groupe Potel & Chabot auprès de 21 Centrale Partners.

Alantra France est désormais forte de 25 professionnels dédiés au conseil aux entreprises (fusions-acquisitions, opérations boursières, financement) dont 4 Managing Partners.

Franck Portais, Managing Partner d’Alantra France déclare : « Nous sommes très fiers des classements obtenus par Alantra en fusions-acquisitions au 1er semestre 2017. Ils confirment la montée en puissance d’Alantra et valident la stratégie du groupe qui est de créer un leader mondial sur le segment mid-market. En France, nous avons également obtenu nos meilleurs résultats sur un semestre en fusions-acquisitions depuis le lancement d’Alantra à Paris en 2015. ».


A propos d’Alantra
Alantra est un groupe financier international (coté) de banque d’affaires et de gestion d’actifs, spécialisé dans les produits et services à haute valeur-ajoutée à destination du mid-market, avec des bureaux en Europe, aux Etats-Unis, en Amérique latine, et en Asie.
Son activité banque d’affaires emploie [plus de 300] professionnels, qui apportent un conseil indépendant dans des opérations de fusions-acquisitions, de financement et de marché.
L’activité gestion d’actifs compte 75 professionnels avec 3,5 milliards d’euros d’actifs sous gestion dans le private equity, les fonds de gestion active, la dette, l’immobilier et la gestion de fortune.

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest