Servier commercialisera PIXUVRI sur tous les marchés, à l’exception des États-Unis



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
• CTI BioPharma conservera les droits de commercialisation de PIXUVRI aux États-Unis

25 avril 2017 — Servier et CTI BioPharma Corp. (NASDAQ et MTA : CTIC) ont annoncé aujourd’hui l’élargissement de leur accord actuel de licence et de collaboration pour le développement de PIXUVRI® (pixantrone). Selon les termes de ce nouvel accord, Servier disposera du droit de commercialiser PIXUVRI sur tous les marchés, à l’exception des États-Unis, où CTI BioPharma conservera les droits de commercialisation. Servier versera à CTI BioPharma un montant de 12 millions d’euros. CTI BioPharma pourra potentiellement recevoir 76 millions d’euros grâce aux paiements complémentaires sur des jalons de vente ou réglementaires, ainsi qu’aux royalties sur les ventes nettes du produit.

La Commission européenne a délivré pour PIXUVRI une autorisation conditionnelle de mise sur le marché, pour le traitement en monothérapie des adultes atteints d’un lymphome non hodgkinien (LNH) agressif à cellules B, à rechutes multiples ou réfractairei. PIXUVRI fait actuellement l’objet d’une étude clinique de phase 3, PIX306. Si les résultats de cette étude s’avèrent positifs, ils confirmeront l’indication actuelle du traitement et pourraient appuyer d’éventuelles indications plus larges.

En 2014, un premier contrat avait accordé à Servier les droits de commercialisation du médicament dans le monde, à l’exception de l’Autriche, du Danemark, de la Finlande, de l’Allemagne, d’Israël, de la Norvège, de la Suède, de la Turquie, du Royaume-Uni et des États-Unis. Avec ce nouvel accord, qui étend les droits de Servier à tous les marchés à l’exception des Etats-Unis, les deux entreprises vont continuer à travailler en étroite collaboration, dans le but de consolider les données probantes sur l’efficacité et la sécurité de PIXUVRI et de s’assurer que le plus grand nombre possible de patients éligibles bénéficient de ce traitement.

« Durant ces trois dernières années, nous avons travaillé main dans la main avec CTI BioPharma, afin d’apporter une nouvelle option de traitement aux patients en Europe », a déclaré le Dr Marion Schrenk, Directrice de l’aire thérapeutique Oncologie chez Servier. « Nous avons hâte de pouvoir mettre à profit notre expertise dans ces nouveaux marchés pour que le plus grand nombre possible de patients éligibles ait accès à PIXUVRI. L’oncologie est l’une de nos priorités et nous sommes pleinement déterminés à travailler avec nos partenaires, chercheurs et scientifiques afin d’apporter aux patients des options thérapeutiques novatrices dans des domaines où les besoins non satisfaits sont considérables. »

Selon Adam R. Craig, président et directeur général de CTI BioPharma, « Servier est un partenaire stratégique important pour nous, qui nous a aidés à offrir PIXUVRI à de nombreux patients. Nous avons hâte de mettre en place ce partenariat étendu, car notre but est de finaliser l’étude PIX306 dans les meilleurs délais. »

À propos de PIXUVRI® (pixantrone)
PIXUVRI est un médicament cytotoxique qui agit en interférant avec l’ADN au sein des cellules, en empêchant ces cellules de fabriquer plus de copies d’ADN. Cela signifie que les cellules cancéreuses dans le LNH à cellules B ne peuvent pas se diviser et qu’elles finissent par mourir.ii

PIXUVRI a reçu une autorisation conditionnelle dans l’Union européenne en tant que monothérapie chez les adultes atteints d’un lymphome non hodgkinien (LNH) agressif à cellules B, à rechutes multiples ou réfractaire. Son bénéfice n’a pas été établi chez les patients lorsqu’il était utilisé à partir de la cinquième ligne de traitement par chimiothérapie chez les patients réfractaires au dernier traitement.

Le résumé des caractéristiques du produit (RCP) contient l’ensemble des informations liées à la prescription du médicament, y compris le profil de sécurité et d’efficacité de PIXUVRI pour l’indication autorisée. Ce RCP est disponible sur www.servier.com.

À propos du LNH
Le LNH est un type rare de cancer du système lymphatique, qui constitue un réseau de vaisseaux et de glandes parcourant le corps.iii Le système lymphatique joue un rôle clé dans le système immunitaire, car il est impliqué dans la destruction des cellules âgées ou anormales et dans la lutte contre les bactéries et autres infections.iv

Environ 93 500 nouveaux cas de LNH ont été diagnostiqués en Europe en 2012, ce qui en fait le onzième cancer le plus fréquent sur le continent.v

Le LNH comprend plus de 60 sous-types, chacun d’entre eux nécessitant une évaluation diagnostique et des approches thérapeutiques différentes. Les groupes de patients atteints de lymphomes dans le monde entier, coordonnés par le groupe Lymphoma Coalition, ont récemment demandé à ce que soit réalisé un rapport précis sur les sous-types, afin que les patients puissent comprendre clairement leur sous-type et mieux communiquer avec leurs médecins. Étant donné les complexités de cette maladie, l’accès à l’information est essentiel pour donner le plus de moyens possible aux patients.

À propos de Servier
Servier est un laboratoire pharmaceutique international gouverné par une Fondation, et dont le siège se trouve à Suresnes (France). S’appuyant sur une solide implantation internationale dans 148 pays et sur un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros en 2016, Servier emploie 21 000 personnes dans le monde. La croissance du groupe repose sur la recherche constante d’innovation dans cinq domaines d’excellence : les maladies cardiovasculaires, le diabète, les cancers, les maladies immuno-inflammatoires et les maladies neurodégénératives, ainsi que sur une activité dans les médicaments génériques de qualité. Etant totalement indépendant, le Groupe réinvestit 25 % de son chiffre d’affaires hors génériques en Recherche et Développement et utilise tous ses bénéfices au profit de sa croissance.

Servier s’est donné comme objectif à long terme de devenir un acteur clé en oncologie. Actuellement, neuf entités moléculaires sont en développement clinique dans ce domaine, ciblant les cancers de l’estomac, du poumon, et d’autres tumeurs solides ainsi que diverses leucémies et lymphomes. Ce portefeuille de traitements innovants contre les cancers est développé avec des partenaires dans le monde entier, et couvre différentes stratégies anticancéreuses incluant les cytotoxiques, les proapoptotiques, les thérapies ciblées, les immunothérapies et les thérapies cellulaires, pour mettre à disposition des patients des médicaments qui changent la vie.
Plus d’information : www.servier.com et www.servier oncology.com

À propos de CTI BioPharma
CTI BioPharma Corp. est un laboratoire biopharmaceutique spécialisé dans l’acquisition, la mise au point et la commercialisation de nouveaux traitements ciblés couvrant divers cancers hématologiques et offrant un bénéfice unique aux patients et aux prestataires de soins de santé. CTI BioPharma dispose d’un portefeuille de produits en phase finale de développement, dont le pacritinib pour le traitement des patients atteints de myélofibrose. CTI BioPharma a son siège social à Seattle, dans l’État de Washington aux États-Unis. Pour plus d’informations et pour vous abonner aux alertes e-mail ou aux flux RSS, veuillez consulter le site www.ctibiopharma.com.

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest