Thierry Le Hénaff, Président-directeur général d’Arkema inaugure ce jour la nouvelle unité de tamis moléculaires de spécialités du site d’Honfleur. Cette nouvelle unité va permettre au Groupe d’accompagner la croissance de ses clients dans le secteur du raffinage et de la pétrochimie, notamment en Asie et au Moyen–Orient. Cet investissement d’environ 60 millions d’euros s’inscrit dans la dynamique de développement du pôle Matériaux Haute Performance et représente un relais de croissance pour le Groupe, renforçant ainsi sa position de numéro deux mondial dans les tamis moléculaires.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Arkema est le deuxième producteur mondial de tamis moléculaires. Ces produits sont utilisés pour leurs propriétés d’adsorption ou de déshydratation principalement dans les secteurs des gaz industriels dans certaines unités pétrochimiques, mais également dans les secteurs de la santé (oxygène médical), du bâtiment et de l’emballage pharmaceutique.

L’inauguration, ce lundi 24 avril 2017, sur le site d’Honfleur en France officialise le doublement de la capacité de tamis moléculaires de spécialités d’Arkema dédiés à la séparation des aromatiques dans la pétrochimie, notamment la séparation des xylènes.

Cette nouvelle unité permettra à Arkema d’accompagner la croissance de ses clients dans le secteur du raffinage et de la pétrochimie, notamment en Asie et au Moyen-Orient, pour servir les marchés finaux des textiles synthétiques et des bouteilles en PET.

Elle permet à Arkema de démontrer son expertise dans les tamis moléculaires de spécialités et de conforter le pôle d’excellence français, IFPEN (IFP Energies nouvelles), Axens, Arkema, dans la fourniture de technologies et solutions innovantes.

Cette extension de capacité, qui représente un investissement d’environ 60 millions d’euros, se compose de deux ateliers de production de tamis moléculaires de très haute performance, notamment ceux de la nouvelle génération, Siliporite SPX 5 003. Ces ateliers ont démarré conformément au calendrier initialement prévu.

En cohérence avec la démarche de progrès du Groupe, le choix des meilleures techniques disponibles pour ces nouvelles installations ont permis de mettre en place un recyclage optimisé des effluents du site. Par ailleurs, les questions d’ergonomie et de conditions de travail ont été intégrées dès la phase de conception du projet en s’appuyant sur le développement de technologies digitales.

Grâce à ce projet, une quinzaine de postes directs ont été créés sur le site d’Honfleur.
Usage de la 3D dans le projet et bien être au travail
Dès la conception de l'unité, la 3D a permis de travailler avec les opérateurs sur l'ergonomie et la pénibilité au poste de travail. 12 jours d'études et d'analyses de la maquette 3D ont généré 237 modifications !
Un travail collaboratif de tous les acteurs du projet et du site
Une démarche ergonomie et pénébilité avec les opérateurs dès la conception
Un gain significatif sur la durée du projet
Un contrôle de l'avancement de la construction en temps réel
Une meilleure qualité de la construction

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest