Ce matin, Ségolène Royal et Michel Sapin annonçaient en conférence de presse les modalités selon lesquelles, la France émettra dans les tout prochains jours sa première obligation « verte » souveraine (« green bond ») pour financer des investissements écologiques. C’est une bonne nouvelle et une victoire pour le WWF qui poussait ce sujet depuis un an !



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
Le WWF France salue la qualité du dispositif qui correspond aux meilleurs standards de marché existants et va même au-delà en apportant des gardes fous sérieux, conformément à ses recommandations. Le gouvernement a par ailleurs pris le soin d’écarter le nucléaire des investissements financés par cette obligation verte.

Pour Pascal Canfin, directeur général du WWF France : "La France crée aujourd’hui un précédent qui a vocation à devenir un standard de marché pour assurer la traçabilité des investissements verts et des impacts environnementaux réalisés. Désormais il sera difficile pour d’autres états émetteurs, voire d’autres entreprises, d’être en-deçà de ce nouveau standard".
Le rôle du WWF France sera à présent de rester vigilant sur la réelle mise en œuvre du dispositif annoncé. Il va, pour ce faire, acquérir une de ces obligations dès leur émission afin de vérifier le niveau d’information et de garanties environnementales apportées aux investisseurs.

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest