Le rapport des collectes mondiales 2016 de la CISAC montre une forte croissance partout dans le monde et analyse plus spécifiquement le marché de la musique numérique.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Paris, France – 23 novembre 2016 : La Confédération Internationale des Sociétés d’Auteurs et Compositeurs (CISAC) publie son rapport économique 2016 portant sur les droits collectés dans le monde, fournissant ainsi un éclairage sur la rémunération des créateurs en 2015. Cette publication unique consolide les données financières des 239 sociétés membres de l’organisation, qui représentent plus de quatre millions de créateurs d’œuvres musicales, audiovisuelles, dramatiques, littéraires et d’arts visuels, dans 123 pays. Pour la première fois, ce rapport consolide aussi les données de membres CISAC avec des données provenant des éditeurs de musique leaders sur le marché de la musique numérique dans quelques pays clés.

Le rapport confirme pour la troisième année consécutive l’augmentation du montant des collectes à 8,6 milliards d’euros, soit une hausse de 8,9% par rapport à 2014, et dépasse pour la première fois la barre des 8 milliards d’euros. Les collectes musicales qui représentent pratiquement 90% du total (7,5 milliards d’euros) ont augmenté de 8,5% cette année. Les autres répertoires ont aussi fortement augmenté : 15,1% pour les collectes audiovisuelles et 27,4% pour les arts visuels.

Les collectes liées aux services numériques ont augmenté de 21,4%, et représentent 7,2% du total des collectes mondiales. Cette nouvelle édition du rapport des collectes mondiales de la CISAC inclut des analyses approfondies des tendances du marché, avec une première étude des revenus collectés par sociétés et éditeurs de musique auprès des plateformes de musique numérique aux Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne et Suède.

Le Président de la CISAC, et pionnier de la musique électronique, Jean-Michel Jarre a déclaré :

"En 2015 les sociétés membres de la CISAC ont collecté plus de 8.6 milliards d’euros ; un record historique pour l’organisation. Ces excellents chiffres sont importants pour les créateurs du monde entier. Comme tout un chacun nous devons compter sur la santé de notre économie, cependant contrairement à d’autres, nous dépendons de nos sociétés de gestion collective pour collecter nos droits afin que nous puissions continuer à créer. Nous avons besoin de systèmes efficaces qui tiennent compte de la valeur de nos œuvres en obligeant ceux qui en bénéficient à nous payer équitablement. La bonne santé des industries créatives et la possibilité offerte aux créateurs de vivre du fruit de leur travail revêtent une importance vitale aussi bien pour la culture que pour l’économie. »

Principales tendances :
·         Totalisant plus de 8,6 milliards d’euros, les droits collectés dans le monde par les sociétés membres de la CISAC progressent de 8.9%t en 2015.
·         L’Europe qui reste la région leader pour les droits collectés dans le monde (58,4% du total, soit 5,0 milliards d’euros), a enregistré une croissance de 3,6%.
·         Le répertoire musical continue de générer la grande majorité des collectes (86,8% du total) et les deux domaines dans lesquels la croissance a été la plus forte sont l’audiovisuel (+15,1%) et les arts visuels (+27,4%).
·         Les droits liés aux services numériques et multimédia (tous répertoires confondus) ont augmenté de 21,4% mais ne représentent encore que 7,2% du montant total des collectes mondiales.

À propos de ces résultats, le Directeur Général de la CISAC Gadi Oron a déclaré :

« Les collectes des membres de la CISAC ont connu une croissance sans précédent de près de 9% cette année, et pour la première fois dépassent la barre des 8 milliards d’euros. Ceci témoigne de l’évolution constante du réseau mondial de la gestion collective, des efforts accrus de nos membres pour améliorer leurs opérations, en adaptant leurs solutions d’octroi de licence et en répondant aux demandes du marché. La forte croissance identifiée dans toutes les régions du monde dans lesquelles les membres de la CISAC opèrent est particulièrement encourageante. Cela reflète le travail de fond entrepris par la CISAC et ses membres dans de nombreux pays pour promouvoir des lois favorables, pour soutenir les opérations des sociétés et encore améliorer leurs services aux créateurs et éditeurs qu’elles représentent »

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest