L'Allemagne et les marchés nordiques connaissent une forte augmentation de leurs investissements en immobilier commercial



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Londres, 18 avril 2016 – L'investissement en immobilier commercial  en Europe a atteint son plus haut niveau historique en 2015 avec 69 milliards €, soit une hausse de 31 % par rapport à 2014. La hausse du T4 2015 par rapport au T4 2014 a été de 4,6 %.

Les investissements étrangers ont représenté 48 % de l'ensemble des investissements dans l'immobilier commercial en Europe en 2015, un pourcentage beaucoup plus élevé que celui des années précédentes. Au cours du dernier trimestre, 50 % des investissements commerces étaient d'origine transfrontalière. 8,8 milliards € furent investis au cours du trimestre, une hausse de 42 % par rapport au T3 2015. Cette hausse des investissements transfrontaliers a été alimentée par les acquisitions intrarégionales. En 2013 et 2014 les investissements intrarégionaux représentaient environ 20 % de l'ensemble des investissements dans l'immobilier commerces. En 2015 cette part est montée à 29 % du montant total des investissements.

Le Royaume-Uni demeure le principal marché de l'investissement commerces en Europe et a connu une croissance de 6 % en 2015 pour atteindre 19,9 milliards €. Le marché allemand, quant à lui, a connu la plus forte croissance en 2015 avec une hausse de 7 milliards € pour atteindre 16,2 milliards € (76 %), une hausse alimentée par les centres commerciaux et les boutiques de centre-ville. La Norvège a connu une hausse exceptionnelle, passant de 655 millions € en 2014 à 4,8 milliards € en 2015. Le pays a ainsi dépassé la France pour devenir le 3ème marché européen. Il est important de noter également que l'Europe centrale et orientale a connu son plus haut niveau d'investissement depuis son pic de 2007 avec 5,1 milliards €, soit le double de 2014, une hausse principalement alimentée par la Pologne et la République Tchèque.

En dehors de l'Europe, les américains, au cours du second semestre, ont été de loin les plus grands investisseurs, avec 72 % de l'ensemble des investissements transfrontaliers dans l'immobilier commercial. Les chinois ont constitué la deuxième source de capitaux non-européens au S2 2015. Les investisseurs non-européens semblent porter leur attention sur les localisations à l'extérieur des grandes villes, les principales destinations des investissements transfrontaliers au cours des six derniers mois de l'année se portant sur des portefeuilles ayant une répartition nationale et sur les villes secondaires.

Les organismes d'investissements collectifs ont été les principaux investisseurs au cours du second semestre 2015 avec 43 % de l'investissement dans l'immobilier de commerce. Ce chiffre est en hausse considérable par rapport au premier semestre 2015 où il était de 27 %. Du côté des vendeurs, les foncières, et plus particulièrement les promoteurs, sont restées les principaux investisseurs en immobilier commercial en  2015. Les promoteurs ont considérablement augmenté le volume de produits apportés sur le marché, passant de 4,9 milliards € en 2014 à 7,4 milliards € en 2015.

John Welham, Head of European Retail Investment, CBRE, commente :

"2015 a été une année exceptionnellement forte pour l'investissement dans l'immobilier des commerces en Europe. Les mouvements de capitaux, tant régionaux que transfrontaliers, ont été très actifs et ont apporté une dynamique aux principaux marchés européens, y compris le Royaume-Uni, l'Allemagne, les pays nordiques et l'Europe centrale et orientale (CEE). En comparaison avec les autres secteurs de l'immobilier, l'immobilier commercial attire un très grand volume d'activités transfrontalières en Europe et nous prévoyons de voir à nouveau en 2016 un haut niveau d'investissement sur le continent."

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest