Un prototype de technologie innovant, conçu par les Bell Labs, permettra de multiplier la capacité des réseaux optiques par plus de dix et de dépasser la « limite Shannon » de capacité pour la fibre standard



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Paris, France, 19 novembre 2015

Les Bell Labs, la branche de recherche d'Alcatel-Lucent (Euronext Paris et NYSE : ALU) a réalisé une percée dans le cadre de ses efforts visant à repousser les limites de capacité des réseaux optiques, qui doivent affronter l’explosion de trafic en lien avec la 5G et l’Internet des objets.

Selon une étude publiée par les Bell Labs, les opérateurs de télécommunications et les entreprises sont témoins d’une croissance rapide du trafic de données sur les réseaux, à des taux annuels cumulés atteignant parfois les 100 %. Les Bell Labs estiment que la technologie mobile 5G créera, d’ici environ dix ans, un fort besoin en réseaux de transport optique capables de supporter des capacités d’un pétabit par seconde.

La demande en données menace de dépasser largement les limites de capacités des réseaux optiques actuels. Lors de la conférence IEE Photonics 2015, les Bell Labs ont révélé avoir mis au point une technologie de réseau optique qui aidera potentiellement les opérateurs à faire face à cette évolution : un système MIMO-SDM (real-time space-division multiplexed optical multiple-input-multiple-output).

Cette première démonstration de la technologie de pointe MIMO-SDM des Bell Labs pourra potentiellement faire augmenter les capacités des réseaux fibre actuels, qui sont de l’ordre de 10 à 20 térabits par seconde, vers des capacités d’un pétabit par seconde, soit l’équivalent de 1 000 térabits/s. Le succès de l’essai grandeur nature de la technologie 6X6 real-time MIMO-SDN a été obtenu grâce à six transmetteurs et six récepteurs, ainsi qu’un traitement du signal numérique en temps réel. Le test a été réalisé sur une liaison fibre à couplage de mode de 60 km de long au siège des Bells Labs, situé dans le New Jersey.

Grâce à la technique MIMO-SDN, les Bell Labs espèrent surmonter les limites de capacité imposées par par la « limite Shannon » non linéaire sur les réseaux optiques actuels. Cette « limite Shannon » fixe une limite pour le taux de transfert de données sur une liaison en fibre optique unique, comme celles utilisées sur les réseaux de transport métropolitains et longues distances.

Marcus Weldon, CTO d’Alcatel-Lucent et président des Bell Labs, a déclaré à propos de cette avancée : « Cette essai représente une grande percée dans le développement du transport optique. Nous sommes au croisement d’une transformation majeure pour les réseaux de communication avec l’arrivée de la 5G mobile et des réseaux cloud. Les réseaux des opérateurs et des entreprises devront affronter des booms de trafic. Aux Bell Labs, nous innovons continuellement afin de permettre aux réseaux de communication de répondre à ces demandes. »

Faits marquants :

Les Bell Labs ont présenté un prototype de technologie inédit, le système de transmission optique en temps réel 6x6 MIMO, qui repoussera les limites de capacité des réseaux de transport optique afin de répondre à l’accroissement de la demande à venir.
Grâce à la technique MIMO-SDN, les Bell Labs espèrent surmonter la limite Shannon non linéaire actuellement déployée sur la fibre optique. Lors de l’essai de la technologie de transmission 6x6 real-time MIMO,  une diaphonie créée par des signaux multiples sur un réseau fibre spécial supportant six chemins de signaux optiques parallèles a été supprimée pour la première fois grâce à un traitement hors ligne.
La technique MIMO-SDN peut potentiellement augmenter les capacités des réseaux fibre actuels, qui pourront à l’avenir atteindre un pétabit par seconde, soit une capacité qui permettrait aux deux tiers de la population des États-Unis de visionner en streaming des films en HD via une fibre optique unique.  
En juin 2010, Alcatel-Lucent présentait la première technologie 100G mono-porteuse disponible sur le marché et, en 2014, la première carte de ligne mono-porteuse 100G/200G disponible, avec une capacité allant jusqu’à 24 Tbit/s. En 2013, Alcatel-Lucent présentait le premier déploiement de la liaison optique superchannel 400G avec FT Orange, avec une capacité de 17,6 térabits par seconde, basée sur la solution Photonic Service Engine (PSE) 400G, développée en coopération avec les Bell Labs.
Les Bell Labs, la branche de recherche d'Alcatel-Lucent, a été la première source de nouvelles technologies de communication depuis 1925 et joue un rôle central dans le domaine du développement et de l’amélioration des technologies de communications clés, telles que les lasers et les systèmes de communication en fibre optique. Parmi les réussites et les percées des Bell Labs en matière de réseaux optiques figurent l’invention du multiplexage par division en longueur d’onde dense (DWDM, Dense Wavelength Division Multiplexing), la présentation de la fibre à dispersion décalée, le premier essai grandeur nature de l’Ethernet 100G et la technologie de modulation optique avancée et de détection cohérente.
À PROPOS D’ALCATEL-LUCENT (EURONEXT PARIS ET NYSE : ALU)

Alcatel-Lucent est le spécialiste des réseaux IP, de l’accès très haut débit et du cloud. Chaque jour, nous nous engageons à rendre les communications plus innovantes, plus durables et plus accessibles, pour leurs utilisateurs, les entreprises et les pouvoirs publics, partout dans le monde. Notre mission : inventer et construire les réseaux de confiance qui libèrent la valeur de chacun de nos clients. À chaque succès son réseau.

Pour plus d’informations, visitez le site d’Alcatel-Lucent à l’adresse http://www.alcatel-lucent.fr. Découvrez également les dernières actualités du Blog et suivez-nous sur Twitter @AlcatelLucent.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest