Compte tenu des décisions successives de la Competition and Markets Authority (CMA), confirmées par le Competition Appel Tribunal (CAT) en décembre dernier, interdisant à MyFerryLink d’accoster à Douvres, Groupe Eurotunnel a été obligé, le 9 janvier 2015, de mettre en vente son activité maritime. Les navires Berlioz et Rodin, propriétés de Groupe Eurotunnel, sont loués à DFDS à partir du 2 juillet 2015.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Groupe Eurotunnel regrette que, depuis 3 ans, son activité MyFerryLink ait été soumise dans la quasi-indifférence générale à des décisions de part et d’autre du détroit du Pas-de-Calais qui se sont révélées contradictoires et incohérentes.

Ce jour, la justice française reconnait que les contrats d’affrètement avec la SCOP SeaFrance, contrats qui se terminent naturellement le 1er juillet, ne peuvent pas être renouvelés ou poursuivis. La location longue durée à DFDS ne s’assimilant pas à une vente, Eurotunnel sollicitera en temps voulu l’autorisation de vendre auprès du Tribunal de Commerce de Paris. MyFerryLink juge irresponsable toute action ou déclaration laissant croire que la décision prise, après appel d’offres, de louer à DFDS pourrait être annulée ou modifiée.

Dans le contexte actuel, MyFerryLink confirme que la seule voie possible pour préserver un maximum d’emplois est une négociation directe entre les Administrateurs Judicaires de la SCOP SeaFrance et DFDS.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest