Croissy-Beaubourg et Montpellier, le 14 octobre 2014 - THERADIAG (ISIN : FR0004197747, Mnémonique : ALTER, éligible PEA-PME), société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, annonce la création d'un comité d'experts pour l'accompagner dans le développement de son kit théranostic microARN dans le cancer du rectum dans le cadre de son projet miCRA, un des lauréats du « Programme de Soutien à l'Innovation Majeure » du Gouvernement Français.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Theradiag a réuni pour la première fois, dans le cadre de son projet miCRA, un comité multidisciplinaire d'experts (cliniciens oncologues, gastroentérologues, chirurgien, pathologiste), tous spécialistes reconnus dans la prise en charge du cancer du rectum. Le rôle de ce comité d'experts est consultatif et intervient dans la poursuite de l'étude d'identification de bio-marqueurs microARNs circulants pour le développement d'un kit théranostic prédictif de la réponse aux traitements néoadjuvants et de la récidive métastatique dans le cancer du rectum localement avancé. Ce test rapide et innovant permettra, en complément des observations cliniques, d'établir une aide décisionnelle à l'orientation thérapeutique précoce et personnalisée avant tout traitement.

« La création de ce comité d'experts du cancer du rectum nous permet de mettre en œuvre les phases de validations biologiques des bio-marqueurs récemment identifiés et brevetés lors des étapes initiales du projet miCRA. En permettant l'accès à des cohortes rétrospectives et prospectives, ce comité va nous aider à accélérer la validation des microARNs prédictifs de la réponse au traitement par radiochimiothérapie d'une part et de la récidive métastatique d'autre part. Cet accompagnement scientifique et clinique nous guidera également dans la confirmation du positionnement de notre futur produit » commente Odile Prigneau, Directrice Générale de Prestizia.

« Ce comité conseille la société et apporte son expertise médicale indispensable à la validation du projet miCRA » ajoute Michel Finance, Directeur Général de Theradiag. « Par sa fréquence (5ème cancer le plus fréquent en France) et sa gravité liée notamment à une récidive métastatique élevée, le cancer du rectum représente un important problème de santé publique. L'identification de bio-marqueurs prédictifs constituerait une aide précieuse dans le choix de la stratégie thérapeutique la plus appropriée pour chaque patient. »

A propos du Comité d'experts de Theradiag du projet miCRA :
Ce comité scientifique conseille la société dans le développement d'un kit théranostic microARN dans le cancer du rectum. Ses membres :

Le Professeur Eric Assenat, MD-PhD, Gastro enterologue et oncologue digestif au CHU Saint Eloi à Montpellier, est responsable de la prise en charge des patients atteints de cancers digestifs au sein du département de médecine oncologique du CHU de Montpellier et investigateur principal et co‑investigateur de plusieurs essais cliniques dans le domaine des cancers digestifs.

Le Docteur Valérie Boige, MD-PhD, médecin spécialiste des centres de lutte contre le cancer est responsable de la prise en charge des patients atteints de cancers digestifs au sein du département de médecine oncologique de Gustave Roussy et investigateur principal et co-investigateur de plusieurs essais cliniques dans le domaine des cancers digestifs et notamment du cancer du rectum (co‑investigateur de l'Essai clinique national Prodige 23).

Le Docteur Evelyne Crapez, PhD, Pharm.D est responsable de l'Unité de Recherche Translationnelle de l'Institut Régional du cancer de Montpellier/Val d'Aurelle. Elle mène des projets de recherche translationnelle visant la découverte de biomarqueurs pour une médecine personnalisée en oncologie avec un focus sur les cancers digestifs.

Le Docteur Astrid Lièvre, MD, est oncologue digestif à l'Institut Curie et à l'hôpital René Huguenin et Maître de Conférences à l'Université Versailles Saint-Quentin en Yvelines. Elle s'intéresse, depuis plusieurs années, aux thématiques de recherche développées autour des marqueurs moléculaires impliqués dans la carcinogenèse colorectale, pronostiques et prédictifs de la réponse aux traitements du cancer colorectal.

Le Professeur Frédérique Peschaud, MD-PhD, est Professeur de chirurgie digestive et oncologique à l'Hôpital Ambroise Paré de Boulogne Billancourt et co-responsable du service de l'Université Versailles Saint-Quentin en Yvelines. Sa thématique de recherche concerne essentiellement le cancer du rectum. Elle fait également partie du conseil scientifique de la SFCD (société française de chirurgie digestive), du groupe French et de l'AFC.

Le Docteur Anne Rullier, MD-PhD, est praticien dans le service de Pathologie du CHU de Bordeaux. Elle est investigateur coordinateur anatomopathologiste de projets nationaux en pathologie colorectale et pathologiste responsable des Recommandations Françaises dans le cancer du rectum.



A propos du cancer du rectum
Le cancer du rectum est le cinquième cancer le plus fréquent en France. Actuellement, plus de 17 000 cancers du rectum sont diagnostiqués chaque année en France et devraient augmenter pour atteindre 45 000 nouveaux cas annuels à l'horizon 2020. L'incidence du cancer du rectum est également élevée en Europe de l'Ouest (Royaume-Uni, Italie, Espagne, Allemagne), les États-Unis et, plus récemment, le Japon. En effet, sur ces 7 Marchés majeurs, 182 000 nouveaux cas de cancer du rectum ont été diagnostiqués en 2010 dont 40 000 aux États-Unis. Tous stades confondus, la probabilité de survie à 5 ans pour les patients atteints de cancer du rectum est d'environ 65% (sources : Guide infection de longue durée : Cancer colorectal adénocarcinome, INCa/HAS, 2012 et DataMonitor).

A propos du projet miCRA
Theradiag a mis en place en 2013 un programme collaboratif de recherche et développement dans le cancer du rectum en partenariat avec l'Institut du Cancer de Montpellier (ICM) intitulé « miCRA » (microARNs circulants dans le Cancer du Rectum localement Avancé). Le projet miCRA est l'un des 110 projets lauréats du « Programme de Soutien à l'Innovation Majeure » du Gouvernement Français, qui s'appuie sur les 7 recommandations de la Commission 2030 présidée par Mme Anne Lauvergeon. Il bénéficie d'un financement BpiFrance. L'objectif de ce projet, est de développer une solution théranostique simple, fiable, rapide et non invasive à partir d'une signature microARNs. Ce test permettra une prédiction précoce de la réponse avant tout traitement de radiochimiothérapie et de la récidive métastatique dans le cancer du rectum.
  
A propos de Prestizia
La société Prestizia SAS est une société de biotechnologies créée en 2011. Filiale à 100 % de Theradiag depuis 2012, elle a développé une technologie et un savoir-faire pour l'identification de petits ARN non-codants appelés microARNs à partir d'échantillons sanguins de patients. Détectés par des techniques de biologie moléculaire, ces miARNs sont utilisés comme biomarqueurs spécifiques. Ils permettront d'identifier, d'optimiser la prise en charge thérapeutique ou de suivre les patients atteints de différentes pathologies comme le cancer, le VIH, l'obésité ou des maladies auto-immunes. La mission finale de Prestizia est de développer des kits de diagnostic et de théranostic in vitro qui seront commercialisés et distribués par la société mère Theradiag.

A propos de Theradiag
Forte de son expertise dans la distribution, le développement et la fabrication de tests de diagnostic in vitro, Theradiag innove et développe des tests de théranostic (alliance du traitement et du diagnostic), qui mesurent l'efficacité des biothérapies dans le traitement des maladies auto-immunes et du cancer. Theradiag commercialise notamment la gamme Lisa-Tracker, marquée CE, une solution complète de diagnostic multiparamétrique. Via sa filiale Prestizia, Theradiag développe également de nouveaux marqueurs de diagnostic à partir de microARNs, pour la détection et le suivi du VIH/SIDA et du cancer du rectum. Theradiag participe ainsi au développement de la « médecine personnalisée », favorisant l'individualisation des traitements, la mesure de leur efficacité et la prévention des résistances médicamenteuses. La société est basée à Marne-la-Vallée et Montpellier et compte plus de 65 collaborateurs.

Pour de plus amples renseignements sur Theradiag, visitez notre site web : www.theradiag.com

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest