L'économie numérique un challenge pour notre modèle économique européen



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
L'impact d'une fiscalité répressive sur notre modèle économique
La Silver Economie: Le Conseiller au centre de ce nouvel univers
Comment se préparer à l'évolution du métier de conseil face à une réglementation renforcée?
  
Depuis deux décennies, l'objectif de la convention Patrimonia est de pouvoir apporter aux Professionnels du Patrimoine des éléments réponses pour faire face aux nouveaux enjeux économiques et sociaux. En effet, le programme de la convention et notamment les 4 grandes conférences visent à toujours être en prise avec l'actualité et ainsi faire bénéficier aux congressistes de l'expertise des intervenants et de la diversité des points de vue exprimés lors de ces conférences.
  
Conférence 1 - Jeudi 25 Septembre - 9h15
  
L'économie numérique est un challenge urgent pour notre modèle économique européen

Les nouvelles technologies ont révolutionné nos façons de travailler et ont vu naître un nouveau capitalisme, non plus basé uniquement sur l'industrie et la propriété des biens mais aussi sur la démocratisation de l'accès à l'information et sur la mondialisation des échanges.

L'économie du 21ème siècle est désormais caractérisée par la mobilité des biens, des activités de production, des capitaux ainsi que par le développement des échanges virtuels.

Certains secteurs, comme le e-commerce, ont révolutionné nos modèles de consommation avec l'apparition de ces nouvelles technologies. Mais, les géants tels qu'Amazon, construits sur un modèle avec très peu de charges, de stock et de personnel, bousculent et mettent en périls les idéaux de nos sociétés occidentales. Comment l'Etat peut-il s'adapter rapidement aux nouveaux enjeux ?

Le secteur financier n'échappera pas à ces évolutions et à cette remise en question. La désintermédiation financière et le développement du BitCoin paraissent inéluctables. Peuvent-ils déstabiliser le monopole des acteurs bancaires ? L'Euro peut-il être menacé à moyen terme ? La sphère financière européenne saura-t-elle tirer son épingle du jeu ?  
  
Intervenants :

Hugues le BRET, Nickel banque - Président du Comité de Surveillance de Financière des Paiements Électroniques
Denis PAYRE, Cofondateur de Business Objects  (business intelligence)  - Cofondateur de Kiala (plateforme de services logistiques pour la vente à distance) - Président et cofondateur de Croissance Plus - Fondateur de « Nous Citoyens »
  
Conférence 2 - Jeudi 25 Septembre - 15h30
  
L'impact d'une fiscalité répressive sur notre modèle économique
  
La Conférence de l'ONU pour le développement a publié en janvier dernier les chiffres des investissements directs étrangers dans des pays tiers pour 2013.

Avec une moyenne de 37%, les pays européens sont attractifs, notamment grâce à l'Irlande, la Belgique, les Pays-Bas ou encore le Luxembourg qui enregistrent de très bons scores, attribués à leur «fiscalité accueillante». Nous constatons néanmoins de grands écarts avec +392% pour l'Allemagne et -77% pour la France, la pire performance du monde !

Alors que la fiscalité française n'a jamais été aussi élevée, la redistribution n'est ni rentable pour l'État, ni visible par les citoyens.

Question rentabilité en effet, le fisc français se montre assez peu compétitif face aux techniques d'optimisation fiscale du « sandwich hollandais » ou du «double irlandais », qui proposent des taux d'impôt sur les sociétés allant de 0 à 12,5%. Aussi, certaines sociétés opérant sur notre territoire s'en donnent d'ailleurs à cœur joie : selon le Conseil national du Numérique, Google, iTunes, Amazon et Facebook devraient être redevables d'environ 500 millions d'euros au titre de l'impôt sur les sociétés en France alors qu'elles n'en payent en réalité que 4...

Le contribuable français est exaspéré et ne supporte plus cette pression financière toujours plus lourde et injuste à ses yeux.

Alors même que le principe de l'impôt est accepté par tous et depuis longtemps, le conseiller en gestion de patrimoine va devoir être de plus en plus présent et pertinent aux côtés de son client !
  
Intervenants :
  
Philippe BAILLOT, Professeur Associé Paris  2
Nicolas BOUZOU, Économiste -  Fondateur du cabinet de conseil Asterès - Directeur d'études et enseignant MBA à Paris II Assas - Vice-président du Cercle Turgot - Chroniqueur  économique dans la Matinale de Canal +
Sandrine QUILICI, Directrice Ingénierie patrimoniale Pictet et Cie - Chargée d'Enseignement à Montpellier, Bordeaux IV Montesquieu et à l'IAE de Poitiers - Membre de l'EPSG (Estate Planning skill Group) - Membre du Think Tank de l'Institut Pasteur sur la Fiducie et la Philanthropie
  
  
Conférence 3 - Vendredi 26 Septembre - 9h30
  
La Silver Economie : Le Conseiller au centre de ce nouvel univers

Avec plus de 20 millions de français âgés de plus de 60 ans en 2030, une véritable « silver » économie est née ! Elle regroupe l'ensemble des innovations industrielles et financières qu'il faudra mettre en œuvre pour faire reculer la perte d'autonomie et sa prise en charge.  

En matière d'industrie, la France a déjà acquis une place mondialement reconnue dans la gérontechnologie et les technologies pour l'autonomie : domotique, objets connectés, autant de biens et services indispensables qui sont voués à se développer fortement dans les prochaines années.

C'est désormais au tour de la Finance d'investir ce marché car le financement public, prépondérant aujourd'hui, est voué à décroître et les mesures envisagées sont peu prometteuses : relèvement du taux de CSG, extension de la "journée de solidarité », réduction de l'abattement fiscal de 10 % dont bénéficient les retraites...  
  
Nécessairement, cela engendre également une plus grande innovation dans la création de produits de placement pour financer ces années supplémentaires. Dans un premier temps, pour compléter le système de retraite par répartition puis, pour le remplacer.

Quoiqu'il en soit, une fois encore, le conseiller en gestion de patrimoine se trouve face à un défi de taille : innover en finançant 20 ans de vie supplémentaires avec moins de capital, plus d'impôts et moins de rendement !    
  
Intervenants :

Vincent RIALLÉ, Master Vieillissement, Sociétés, Technologie, spécialité Gérontechnologie, de l'Université de Grenoble - Maître de conférences-praticien hospitalier, CHU de Grenoble - Président STAG (Société Française de Technologie pour l'Autonomie et de Gérontechnologie)
Catherine SIMON, Président Directeur Général, InnoRobo - Vice-Président, EML Executive Development
Charles VAQUIER, Président fondateur de Comparetraite.fr
  
Conférence 4 - Vendredi 26 Septembre - 15h15

Comment se préparer à l'évolution du métier de conseil face à une réglementation renforcée ?

L'État a vocation à être vertueux pour autrui. Il se revendique ainsi protecteur des intérêts financiers du particulier à grand renfort de réglementations de plus en plus rigides et contraignantes pour les acteurs du marché.
En parallèle, ce même État continue à protéger l'ensemble du secteur bancaire et à renflouer ses déficits avec l'argent public : on peut par exemple douter de la pertinence du fameux article 60 du projet de loi de finances 2014 qui vise à attribuer à titre rétroactif un caractère légal aux crédits structurés vendus aux collectivités locales ! Alors que la désintermédiation bancaire est en marche et que la concurrence des start-up se développe, faut-il continuer à protéger un secteur traditionnel en crise ?

Dans un tel contexte, il devient en effet difficile pour les conseillers financiers d'exercer leur devoir de conseil et de protection auprès de leurs clients. Aussi, jamais il n'a été aussi important pour les conseillers en gestion de patrimoine, l'ACPR et l'AMF de s'accorder pour, ensemble, accompagner et protéger l'intérêt de l'investisseur particulier.

Intervenants :

Daniel BERLIOZ, Président MARKER
Natalie LEMAIRE, Direction des relations avec les épargnants (DREP), AMF
Fabrice PESIN, Secrétaire général adjoint, ACPR

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest