La journée de la femme est l’occasion pour ERDF de réaffirmer sa volonté de féminiser ses équipes via le recrutement avec des offres ouvertes à tous et à toutes, du CAP au Bac+5, et pour exercer plus de 100 métiers différents qu’ils soient techniques ou tertiaires. 1700 personnes ont été recrutées en 2013 dont près d’un quart sont des femmes contre 18% en 2012. L’entreprise propose également des processus de sélection innovants et des cursus de formation pour permettre aux salarié(e)s du tertiaire d’accéder aux métiers techniques.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Une entreprise ouverte à tous et à toutes

Avec plus de 1000 implantations en France, ERDF est une entreprise de service public de proximité qui a embauché près de 9000 personnes depuis 2008, dont 1700 en 2013. Plus qu’un simple recruteur, ERDF a choisi de privilégier la formation en alternance en tant que véritable vivier de recrutement (plus de 2200 apprentis sont actuellement formés au sein de l’entreprise et un quart des embauches sont issues de l’alternance). L’un des autres enjeux est de favoriser la diversité au sein de ses équipes notamment en recrutant chaque année plus de femmes (23.7% des recrutements en 2013 contre 18% en 2012). Or « dans une grande entreprises industrielle telle que la nôtre, recruter des femmes notamment dans les filières techniques, nécessite de faire preuve de volontarisme et de savoir innover» explique Daniel Chérel, responsable du recrutement à ERDF. Pour favoriser l’accès des femmes aux métiers techniques, ERDF va notamment à la rencontre des étudiantes pour faire découvrir ses métiers et les possibilités de parcours professionnels dans l’entreprise.

Certaines régions d’ERDF vont plus loin en contournant les pré-requis en matière de diplôme. La solution ? Des ateliers de mise en situation qui permettent de sélectionner des candidates aux profils variés en identifiant concrètement leurs aptitudes et habilités manuelles. Dans les régions expérimentatrices plus de 50 personnes ont été recrutés en 2013 en CDI, CDD ou en alternance grâce à ce dispositif.

Elles osent des métiers techniques

Elles sont sept à faire partie de la 1ère promotion du cursus de formation interne pour devenir « chargée d’affaires » c'est-à-dire prendre en charge les chantiers d’extension et de renouvellement des réseaux électriques de A à Z. Sélectionnée sur la base de leur motivation pour évoluer vers un métier technique, ces salariées d’ERDF ont suivi un cursus de formation entre juin 2013 et mars 2014 et font aujourd’hui partie intégrante de leurs nouvelles équipes de travail.

« Ce cursus représente pour moi une formidable opportunité d'évolution professionnelle vers un métier que je pensais inaccessible avant la proposition de cette formation » explique Christiane qui auparavant travaillait dans le domaine de la relation clientèle et qui a pu rester dans la région Limousin tout en évoluant vers un nouveau métier : « apprendre un nouveau métier dans un domaine technique est un vrai challenge, c'est très enrichissant : il faut s'investir et surtout oser poser des questions ! Grâce à l'écoute et à la patience des formateurs et des collègues je progresse vite ! »

Le programme de professionnalisation s'est déroulé sur 6 mois et était composé de différentes sessions dont une première dédiée au risque électrique, étape essentielle pour une entreprise comme ERDF. D'autres modules étaient consacrés à la théorie, en alternance avec des mises en pratique au sein de leurs nouvelles équipes de travail pour commencer au plus tôt la partie opérationnelle.

Ce programme innovant est reconduit et étendu à d’autres métiers comme par exemple celui de « technicien clientèle », celui (ou celle !) qui va tous les jours à la rencontre des 35 millions de clients d’ERDF.

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest