J’apprends avec une immense tristesse le décès de Martine Durlach, femme d’engagement et de culture qui a marqué la gauche parisienne de son empreinte.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Enseignante, militante communiste engagée, dirigeante politique nationale, élue totalement dévouée au service de ses concitoyens, elle manquera cruellement à celles et ceux qui ont eu la chance de la connaître et de partager des combats avec elle.

C’est sous son impulsion comme secrétaire de la fédération de Paris du Parti communiste, responsabilité qu’elle occupa de 1994 à 2003, que les militants communistes parisiens se sont engagés pleinement dans la construction de la victoire des forces progressistes en 2001. Conseillère du 19ème arrondissement en 1989, elle a été élue conseillère de Paris en 1995, avant d’être de 2001 à 2008 une remarquable maire adjointe chargée de la politique de la Ville. C’est sous son impulsion qu’une nouvelle politique a pu être engagée en faveur des quartiers populaires de notre ville, tant sur le plan urbain que social. Elle a toujours mené ces chantiers avec ténacité et ambition.

Martine Durlach a par ailleurs fait preuve tout au long de ses dernières années d’un courage qui forçait le respect face à la maladie. Elle restera pour tous ceux qui l’ont côtoyée un exemple vivant d’engagement, de force et de générosité au service de la justice et du progrès.

A son mari, à ses fils, à tous ses camarades, j’adresse en mon nom personnel et au nom de Paris mes condoléances les plus émues.

Par M. Bertrand DELANOË

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest