À La fin 2013, 34 pays dans le monde dont 23 en Europe comptaient plus de 1% de foyers directement connectés à la fibre. VOTRE pays est-il prêt pour la connectivité de demain ?



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

FTTH CONFERENCE 2014, STOCKHOLM, le 19 février 2014 –  La technologie FTTH/B (Fibre to the Home/Building) ne cesse de gagner du terrain en Europe, où le nombre total d’abonnés a progressé de 29% en 2013 – une cadence nettement plus soutenue que l’année précédente, où l’on avait enregistré une croissance d’environ 15%. C’est ce qui ressort du dernier FTTH Market Panorama européen, dont les résultats ont été présentés aujourd’hui au parc d’exposition Stockholmsmässan dans le cadre de la FTTH Conference 2014.

Au total, 13 pays de l’Union européenne ont vu le nombre de leurs abonnés FTTH/B progresser de plus de 30% l’an dernier. Parmi eux figurent l’Espagne (64%), les Pays-Bas (43%), la France et le Portugal (41% chacun).  

En chiffres absolus, la France et la Suède se profilent tous deux comme leaders incontestés au sein de l’UE28, avec plus de 1,2 million d’abonnés FTTH/B. La Russie conserve sa première place avec près de 9 millions d’abonnés FTTH/B (dont 1,4 million de nouveaux abonnés en 2013). L’Ukraine compte pour sa part 1,3 million d’abonnés, et la Turquie 1,1 million.
En dehors de l’Europe, la Chine et le Japon sont des chefs de file inégalés avec respectivement 37 millions et 24,7 millions d’abonnés FTTH/B.

Même si ces chiffres sont à première vue impressionnants, le potentiel d’expansion demeure considérable. Selon le bureau d’étude Heavy Reading, un pays n’atteint la « maturité sur le plan de la fibre » que lorsque 20% de ses ménages sont abonnés au FTTH/B. À ce jour, seuls neuf pays dans le monde ont atteint ce seuil, dont 3 en Europe.
Les Emirats Arabes Unis arrivent en tête du classement FTTH mondial[1], avec le chiffre impressionnant de 85% de foyers connectés au FTTH/B, suivis par la Corée du Sud, Hong Kong, le Japon, Singapour et Taïwan, où les taux d’abonnés vont de 63% à 37%. Le premier pays européen de ce classement est la Lituanie, qui occupe la 7ème position avec une couverture de 100% et un taux de pénétration de 34%. Viennent ensuite la Suède (26,5%) et la Lettonie (23,3%), les autres économies européennes se situant en-deçà du seuil des 20%.

En 2013, les quatre pays ayant enregistré les déploiements FTTH/B les plus importants sont l’Espagne, avec 2,4 millions de nouveaux foyers connectés, la France avec 710.000,  et le Portugal et la Suède avec chacun 550.000 nouveaux foyers connectés. Des pays considérés comme “matures”, comme la Suède par exemple, ont donc encore un formidable potentiel de croissance.

Une fois de plus, ni l’Allemagne ni le Royaume-Uni, où le taux de pénétration est inférieur à 1%, ne sont parvenus à se qualifier pour figurer au classement FTTH.

Celui-ci accueille néanmoins un nouveau venu : la Suisse, qui se targue d’un taux de pénétration des ménages de 2% ainsi que d’une progression de 235% du nombre d’abonnés sur l’ensemble de l’année écoulée. Sur les 73.816 abonnés du pays, 70% ont souscrit pour la première fois en 2013, ce qui représente le plus haut pourcentage en Europe. Viennent ensuite la Turquie (46%), l’Espagne (39%) et la Pologne (32%) avec des taux inférieurs mais des populations beaucoup plus importantes.

« Nous devons redoubler d’efforts et je ne peux m’empêcher de penser que certains décideurs politiques sous-estiment le risque lié à l’inertie parfois prégnante de leur pays ou région quant au développement des réseaux Internet à très haut débit par fibre optique », a déclaré Karin Ahl, Présidente du FTTH Council Europe, dans son allocution d’ouverture à la Conférence FTTH. « D’ici 30 ans, 70% de l’économie sera probablement aux mains de sociétés et de produits dont on n’a aucune idée aujourd’hui. »

En Europe, le taux de croissance du nombre d’abonnés (29%) est supérieur à celui de nouveaux foyers connectés (22%), ce qui constitue un signe positif pour les opérateurs, qui cherchent tous à accroître leur retour sur investissement. Mais c’est aussi une bonne nouvelle pour les utilisateurs ! En effet, plus il y a d’abonnés, plus il y aura potentiellement de sociétés prêtes à développer des services et des  applications, ce qui ne pourra que faire baisser les prix pour le consommateur.

Avis aux journalistes : Les graphiques des classements FTTH – mondial et européen – ainsi que la présentation et la vidéo de la conférence de presse donnée aujourd’hui par le FTTH Council Europe à la FTTH Conference 2014, sont disponibles ici.

À propos du FTTH Council Europe
Le FTTH Council Europe est une organisation professionnelle ayant pour vocation d’accélérer le déploiement des réseaux d’accès à haut débit par fibre optique, au profit du grand public et des entreprises. Le Council assure la promotion de cette technologie qui, en ouvrant la voie à tout un éventail de nouveaux services, sera synonyme d’avancées significatives en termes de qualité de vie, d’impact environnemental et de compétitivité. Le FTTH Council Europe compte plus de 150 entreprises membres. www.ftthcouncil.eu (site en anglais)
Vous voulez une meilleure connexion Internet ? Rejoignez-nous sur la page “I want Fibre” sur Facebook: www.facebook.com/pages/I-want-fibre/174248502650699

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest