Réuni le 6 février 2002, sous la présidence de Francis LEMOR, le Conseil d'Administration de la société Stef-TFE a pris connaissance des premiers éléments de résultat pour l'exercice 2001. Le marché de la consommation alimentaire a crû modérément au cours de l’année mais aura été globalement  peu sensible aux événements internationaux du deuxième semestre. Par ailleurs, la détente des marchés pétroliers est venue limiter l’effet des dispositions sociales sur la réduction du temps de travail. Dans ce contexte, le groupe Stef-TFE a privilégié une croissance sélective de son fonds de commerce et renforcé la qualité de son service aux clients, les efforts de productivité, quantitatifs et qualitatifs, réalisés en interne, contribuant prioritairement à l’amélioration prévue du résultat.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Le chiffre d'affaires consolidé, en croissance de 3,5 %  à périmètre constant et de 1,9%  hors variations de périmètre,  s’élève à  1,171 milliard d’€uros. Le résultat net (part du groupe) devrait, quant à lui, s’inscrire en hausse de 20 %  environ par rapport aux 12,7 millions d’€uros de l’exercice précédent.

Pour l'année 2002, les hypothèses retenues en matière d’évolution de la consommation conduisaient à une  croissance similaire du résultat net. La très forte augmentation des primes d’assurances, dont les effets n’ont pu être intégrés que tardivement, contraint le groupe à anticiper prudemment  une  croissance du résultat plus faible qu’en 2001.

Les comptes définitifs de l’exercice 2001 seront arrêtés lors du Conseil d'Administration du 24 avril 2002.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest