Un contrat de 795 millions d’euros



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
Deux nouveaux satellites militaires d’observation pour la France et l'option d'un troisième
Un calendrier très ambitieux pour le premier lancement en 2016
La DGA et le CNES renouvellent leur confiance à Astrium

Paris, le 2 décembre 2010 - La Direction générale de l’armement (DGA) a confié au CNES la notification d’un contrat à Astrium pour deux satellites de la Composante Spatiale Optique (CSO) destinés à succéder aux actuels satellites militaires d’observation HELIOS 2. Le montant du contrat est de 795 M€. La mise en orbite du premier satellite est prévue en décembre 2016.

Le contrat permet la commande en option de la réalisation d’un troisième satellite.

En tant que maitre d’œuvre du programme des satellites CSO, Astrium fournira la plateforme agile et l'avionique, et intégrera, testera et livrera au CNES les satellites. Thales Alenia Space fournira à Astrium l’instrument optique de très haute résolution.

« 100 » fois plus puissant et 30% moins cher

Grâce aux nouvelles technologies, Astrium livrera des satellites «100» fois plus puissants que la génération actuelle tout en réduisant les coûts. Un gain de 30% a ainsi été réalisé en 10 ans grâce à l'utilisation des dernières technologies et du retour d'expérience de l'ensemble de la flotte de satellites d'observation produite par Astrium.. Astrium cumule, à ce jour, 35 satellites en orbite basse et 350 années de vie cumulées en orbite.

C'est l'agilité et la stabilité extrême du satellite qui permettent d'assurer aux utilisateurs la disponibilité des images de très haute qualité demandées très rapidement même pour les plans d'acquisition les plus complexes.

L'utilisation par Astrium des dernières générations d'actuateurs gyroscopiques, de gyroscopes à fibre optique, d'électronique embarquée et de logiciels de contrôle pour la fabrication de ses satellites a permis à Astrium d’optimiser les masses et inerties et d’améliorer fortement la capacité de pointage rapide.

Le satellite embarquera en outre un navigateur Galileo Astrium et la dernière génération de senseurs stellaires Sodern.

A propos d’Astrium

Astrium est une filiale d’EADS dédiée aux systèmes et services spatiaux civils et militaires. En 2009, Astrium a réalisé un chiffre d’affaires de 4,8 milliards d’euros avec plus de 15 000 employés en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et aux Pays-Bas. Ses trois principaux domaines d’activité s’articulent autour des divisions Astrium Space Transportation pour les lanceurs et les infrastructures orbitales, Astrium Satellites pour les satellites et les systèmes sol, et Astrium Services pour des solutions intégrées à forte valeur ajoutée pour les satcoms et réseaux commerciaux sécurisés, des équipements de communication par satellite de haute sécurité, des produits et services sur mesure de navigation et de géo-information pour le monde entier.  

EADS est un leader mondial de l’aéronautique, de l’espace, de la défense et des services associés. En 2009, le Groupe – comprenant Airbus, Astrium, Cassidian et Eurocopter – a dégagé un chiffre d’affaires de 42,8 milliards d’euros et employé plus de 119 000 personnes.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest