Christian ESTROSI, ministre chargé de l’Industrie, demande à Total de sortir enfin de l’ambiguïté en annonçant très rapidement les modalités qui permettront de pérenniser l’activité du site industriel de Dunkerque.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Le ministre chargé de l’Industrie a reçu hier l’engagement du Directeur général de Total, Christophe de MARGERIE, qu’il n’y aura pas de fermeture du site de Dunkerque et qu’il n’y aura aucun licenciement. Les négociations avec les représentants des salariés ont cependant été rompues hier soir.

Christian ESTROSI demande à Total de reprendre immédiatement les négociations et de réunir à brève échéance son comité d’entreprise afin de clarifier sa position sur la pérennisation du site de Dunkerque. Dans la logique des engagements pris par Christophe de MARGERIE hier dans le bureau du ministre, le groupe Total doit très rapidement et concrètement, rassurer les salariés.  Il  doit les informer de ses intentions en rouvrant le site dès les prochains jours : soit, Total est en mesure d’apporter un projet précis et daté d’implantation de nouvelles activités, soit Total doit très rapidement redémarrer sa raffinerie de Dunkerque.

Au-delà de la question spécifique du site de Dunkerque, le ministre chargé de l’Industrie se réjouit des engagements pris hier à Bercy par le Directeur général de Total de maintenir l’ensemble de ses raffineries. Christian ESTROSI demande à Total d’illustrer concrètement ces engagements sur les cinq prochaines années, en présentant notamment un programme chiffré de maintenance pour chacune de ses raffineries.

Contacts Presse :
Cabinet de Christian ESTROSI :
Gaëlle GICQUEL – 01 53 18 43 79,
Vincent PARRA – 01 53 18 42 80


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest