Rennes Métropole a choisi Keolis pour la mise en place de son nouveau système de Vélos en Libre Service (VLS). C’est la première fois en France qu’un opérateur de transport public se voit confier un tel contrat.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Pionner dans ce domaine, Rennes avait lancé dès 1997, bien avant Paris et La Rochelle, le tout premier système informatisé de vélos en libre service.

La solution proposée par Keolis a retenu l’attention de Rennes Métropole à l’issue d’un dialogue compétitif pour déployer et exploiter à terme 1 285 vélos et 117 stations, accessibles 24h/24h et 7j/7 sur les communes de Rennes, Cesson Sévigné, Chantepie, Saint-Grégoire et Saint-Jacques-de-la-Lande. A ces vélos en libre service s’ajoute l’implantation d’abris vélos clos et sécurisés conçus pour y stationner des vélos personnels.

Le contrat représente 17 millions d’euros de chiffre d’affaires sur 8 ans.

Le lancement s’effectuera en deux phases. 900 vélos et 82 stations seront mis en service dès le mois de septembre à Rennes, puis l’offre s’étendra aux autres communes avoisinantes. La solution billettique KorriGO, la carte bretonne des déplacements déjà utilisée sur les réseaux STAR, Illenoo et TER Bretagne, sera privilégiée pour emprunter un vélo libre service ou accéder aux parcs sécurisés. Cette offre vélos va donc s’inscrire totalement dans le réseau existant de transport urbain.
Par la signature de ce contrat, Keolis démontre sa capacité à concevoir des solutions sur toute la chaîne de la mobilité.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest