Croissance solide et rentabilité fortement améliorée



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

¢       Ventes à 1 417 M€, + 15 % dont 6,8 % de croissance organique
¢       Très forte progression de la marge opérationnelle : 117 M€, + 49 % dont + 33 % hors Supor
¢       Contribution significative de Supor : 143 M€ de ventes, 13 M€ de marge opérationnelle
¢       Résultat d’exploitation et résultat net en hausse de plus de 80 %
¢       Situation financière solide

Groupe SEB : 1er semestre 2008 de très bonnes performances

Déclaration de Thierry de La Tour d’Artaise, Président-Directeur-Général du Groupe SEB :

« Dans un environnement général qui s’est dégradé à partir du 2ème trimestre dans les pays d’Europe occidentale, le Groupe SEB réalise un très bon 1er semestre, en ligne avec les performances de l’année passée : croissance solide, rentabilité améliorée et situation financière saine.

Par ailleurs, l’intégration de la société chinoise Supor est bien engagée et les projets avancent conformément au plan.

Les mois qui viennent ne devraient pas apporter d’amélioration à la conjoncture dans les marchés matures, mais forts de notre dynamique produits, de notre présence internationale et de notre gestion rigoureuse, nous restons confiants dans la capacité du Groupe à tenir ses objectifs 2008 d’une croissance organique des ventes et d’une amélioration de la marge opérationnelle. »

Croissance solide des ventes
Les ventes du Groupe SEB se sont établies au 1er semestre 2008 à 1 417 M€, en progression de 15%, incluant une contribution de la société chinoise Supor, consolidée par intégration globale depuis le 1er janvier 2008, de 143 M€. Par ailleurs, ce chiffre d’affaires comprend un effet parités de – 41 M€ (– 23 M€ sur le 1er semestre 2007) issu de la dépréciation face à l’euro de plusieurs devises importantes pour le Groupe, et en particulier du dollar. A structure et taux de change constants, la croissance s’élève à 6,8%. Cette croissance organique solide reflète une activité soutenue au 1er semestre, conjuguant nouvelle hausse des volumes vendus, poursuite de l’amélioration du mix-produits et bonne tenue des prix. Elle a été tirée par de nombreux produits, et notamment par l’internationalisation progressive des produits vedettes de 2007 : Actifry, Dolce Gusto, Silence Force, les machines à pain, Quick’N Hot, etc. Les performances géographiques ont été plus contrastées qu’en 2007, avec un ralentissement au 2e trimestre en Europe occidentale, mais le Groupe a renoué avec la croissance aux Etats-Unis et a poursuivi son essor rapide dans les marchés émergents.

Forte amélioration de la marge opérationnelle
A 117 M€, la marge opérationnelle du 1er semestre 2008 gagne près de 50% sur celle du 1er semestre 2007. Ce montant comprend un effet périmètre important, avec la contribution de 13 M€ de Supor, nouvellement consolidée. A structure constante, la progression de la marge opérationnelle s’établit à près de 33 %, malgré :

�� des achats, encore modérément pénalisés au 1er semestre par la hausse des matières premières, avec un impact négatif de 5 M€, essentiellement lié aux produits sourcés ;
�� un renforcement, comme annoncé, des investissements publicitaires, qui progressent de 13 M€, pour soutenir nos parts de marché ;
�� l’accroissement de près de 3 M€ des frais de R&D.
�� le renforcement des moyens en marketing stratégique.

En outre, la marge opérationnelle bénéficie d’un effet devises positif de 14 M€ résultant de l’impact favorable sur les achats du Groupe de la dépréciation du dollar. On rappellera toutefois que cette dernière est pénalisante pour la compétitivité des sites industriels européens.
Progression très robuste du résultat d’exploitation et du résultat net
Le résultat d’exploitation à fin juin 2008 atteint 94 M€, progressant de plus de 80 %. Il s’entend après Intéressement et Participation et après les « Autres produits et charges d’exploitation » qui s’élèvent à -12 M€ (-14 M€ au 1er semestre 2007). Ce poste intègre des charges de restructuration (importante rationalisation logistique en Angleterre, réorganisation commerciale aux Etats-Unis…), des dépréciations d’actifs sur Mirro WearEver, ainsi que des produits exceptionnels.

Le résultat financier pour sa part est de -17 M€, en très légère augmentation par rapport au 1er semestre 2007, reflétant l’augmentation de la dette moyenne liée à l’acquisition de Supor, non présente dans les comptes des 6 premiers mois 2007, mais aussi une bonne maîtrise des frais financiers grâce notamment à une baisse du taux moyen de financement du Groupe.

A 52 M€, le résultat net part du Groupe progresse de 85 % par rapport aux 28 M€ réalisés au 1er semestre 2007. Il inclut une contribution de Supor de 6 M€, après déduction des intérêts minoritaires (5 M€).

Une structure de bilan solide
Au cours du 1er semestre, deux changements sont intervenus dans la détention de Supor. En mai, le Groupe SEB a eu l’opportunité de racheter des intérêts minoritaires dans trois filiales importantes de Supor, permettant de capter une part plus importante du résultat de cette dernière. Parallèlement, suite à une légère dilution liée comme prévu à l’exercice de stock options par le management de Supor, le Groupe SEB détient à fin juin 51,31 % de l’entreprise chinoise.
On rappellera qu’au 31 décembre 2007, Supor était consolidée par mise en équivalence, l’acquisition figurant dans les « Titres de participation ». La consolidation par intégration globale de Supor depuis le 1er janvier 2008 se traduit par plusieurs évolutions importantes du bilan du Groupe SEB.

A l’actif, l’impact majeur concerne les immobilisations incorporelles, qui augmentent de 363 M€ dont 266 M€ de goodwill et 75 M€ de valeur de la marque.

Au passif, les capitaux propres de l’ensemble consolidé, à 972 M€, sont renforcés au 30 juin 2008 de 109 M€ d’intérêts minoritaires inexistants jusque-là. La dette financière s’élève à fin juin 2008 à 627 M€, à comparer avec une dette proforma, incluant Supor, de 585 M€ au 1er janvier 2008. L’augmentation de 42 M€ s’explique par le rachat de minoritaires au sein de Supor, par l’achat d’actions propres, par le règlement du dividende et par divers décaissements liés aux opérations récurrentes de restructuration. Par ailleurs, le Groupe a poursuivi ses efforts de gestion du besoin en fonds de roulement qui a connu une évolution très favorable au 1er semestre. Avec un ratio d’endettement de 64 %, la situation financière du Groupe est toujours saine et solide.

Perspectives 2008
Le Groupe SEB a évolué au 1er semestre 2008 dans un contexte macro-économique contrasté qui semble devoir perdurer dans les mois qui viennent. Le second semestre ne devrait pas apporter de retournement de tendance ni sur les devises –avec le maintien vraisemblable d’un euro fort– ni sur les prix des matières premières, qui resteront sans doute élevés. Sur le plan de la consommation, le Groupe estime que situation demeurera hétérogène, les pays matures souffrant d’un ralentissement de la conjoncture tandis que les marchés émergents, où il réalise près de 45 % de ses ventes, devraient poursuivre leur essor rapide.

Dans ce contexte, fort de sa dynamique produits, de la puissance de son portefeuille de marques et de sa large présence internationale, le Groupe SEB est bien armé pour résister en Europe Occidentale ainsi qu’aux Etats-Unis et réaliser de nouvelles avancées dans les marchés en plein essor. A ce titre, il maintient ses objectifs 2008 de croissance organique de ses ventes et de progression de sa marge opérationnelle à structure constante. S’ajoutera à ces avancées la contribution de Supor, qui reflètera la poursuite de son développement rapide.
Le rapport financier semestriel sera disponible sur le site internet du Groupe SEB www.groupeseb.com le 29 août 2008.

Leader mondial du petit équipement de la maison, le Groupe SEB déploie son activité dans plus de 120 pays en s’appuyant sur un ensemble unique de marques de premier rang commercialisées à travers une distribution multiformat. Vendant quelque 170 millions de produits par an, il met en oeuvre une stratégie de long terme fondée sur l’innovation, le développement international, la compétitivité et le service au client. Le Groupe SEB emploie 19 500 collaborateurs dans le monde.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest