Le Conseil d’administration de Total Gabon s’est réuni le 14 mars 2008 sous la présidence de Jean Privey et a arrêté les comptes définitifs de l’exercice 2007.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

En 2007, le résultat net de Total Gabon s’est élevé à 334,4 millions de dollars US contre 326,4 millions de dollars US en 2006, soit une hausse de 2,5 %.

La production de pétrole brut opérée par Total Gabon a atteint 81,5 milliers de barils par jour contre 84,8 milliers de barils par jour l’année précédente, soit une baisse de 4 %. La part de production de pétrole brut liée aux participations de Total Gabon(1)  s’est élevée à 64,2 milliers de barils par jour contre 67,0 milliers de barils par jour en 2006, soit environ 26 % de la production gabonaise totale de pétrole brut.

Le chiffre d'affaires s’est élevé à 1 456 millions de dollars US, en augmentation de 177 millions de dollars US par rapport à 2006, soit +14 %, la diminution des quantités vendues ayant été plus que compensée par une nouvelle appréciation du prix de vente moyen des bruts commercialisés par Total Gabon en 2007 (66,65 dollars US par baril en 2007 contre 59,08 dollars US par baril en 2006) et par la hausse des recettes de transport de brut pour tiers.

Les charges d’exploitation se sont élevées à 1 331 millions de dollars US en 2007 contre 978  millions de dollars US en 2006, soit une hausse de 36 %, en raison d’un programme toujours soutenu de gros entretien, de la poursuite de la hausse générale des prix des services pétroliers, d’un effet de change défavorable du dollar US contre l’euro et de l’augmentation des postes provisions et amortissements.

Les investissements pétroliers se sont élevés à 322 millions de dollars US contre 130 millions de dollars US en 2006, et ont principalement concerné :

pour l’activité opérée sur Mandji, le démarrage de la première phase du re-développement du champ d’Anguille avec le forage de sept nouveaux puits, des travaux de re-développement sur les champs de Lopez Nord et Port Gentil Océan avec le forage de deux puits, et la poursuite des études de re-développement des gisements de Baudroie, Hylia et Torpille.

pour l’activité opérée sur Rabi, la poursuite du projet de développement complémentaire d’Atora et la réalisation de travaux d’augmentation de la capacité d’injection d’eau sur Coucal.

pour l’activité non opérée, la poursuite du programme de travaux sur Rabi Kounga phase III avec la réalisation d’une nouvelle campagne de forage comprenant cinq nouveaux puits et deux reprises de puits existants et la définition d’une stratégie de développement complémentaire du champ.

Total Gabon : résultats de l’exercice 2007

En prenant en considération la capacité d’autofinancement de Total Gabon, l’effort d’investissement important consacré notamment au re-développement d’Anguille(2) qui a démarré en 2007 et qui se poursuivra à un rythme soutenu les années suivantes, et la nécessité de lever jusqu’à 600 millions de dollars de dette bancaire pour le financement du plan d’investissements pluriannuel de la société, le Conseil d’administration a décidé de proposer à l’Assemblée générale des actionnaires, convoquée le 23 mai 2008, la distribution d’un dividende de 31 dollars US par action, soit 139,5 millions de dollars US pour l’ensemble des actionnaires.

Ce dividende est payable en euros (ou sa contre valeur en francs CFA) sur la base du cours du dollar US au jour de l’Assemblée générale. Il ouvre droit à un crédit d’impôt en France de 0,27 dollar US par action correspondant au montant de la retenue à la source au Gabon.

(1) y compris les barils de fiscalité revenant à l’État gabonais dans le cadre des contrats de partage de production

(2) qui a fait l’objet d’un communiqué de presse le 28 février 2008

  Contact pour toute information concernant ce communiqué :
Tél. : +33 (0) 1 47 44 46 99 - Fax : +33 (0) 1 47 44 68 21




Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest