Depuis le coup de force déclenché le mardi 5 décembre 2006 contre le gouvernement démocratiquement élu, la situation à Fidji est demeurée calme, en dépit de tensions politiques persistantes.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Les voyageurs qui souhaitent se rendre à Fidji sont toujours invités à se montrer vigilants dans leurs déplacements, ceux-ci ne sont pas à l’abri d’éventuelles perturbations ou délais imprévus.

Il convient également d’être attentif à la recrudescence actuelle de la criminalité ordinaire : cambriolages et vols à main armée dans les lieux publics de Suva tels que les restaurants, ou devant les distributeurs de billets, agressions par des chauffeurs de taxis (il est donc recommandé de se déplacer à plusieurs et de choisir des compagnies officielles de taxis).

L’usage comme la détention de drogues (y compris « douces »), même en quantités minimes, sont totalement prohibés. Les peines encourues vont d’un à six ans de détention, assortis d’amendes.

L’attention des visiteurs et des résidents est appelée sur le fait que le Nord de l’archipel, comprenant tant la partie septentrionale de l’île de Viti Levu que l’île de Vanua Levu, connaît une recrudescence notable des cas de leptospirose, de dengue et de typhoïde. Les autorités sanitaires fidjiennes recommandent d’éviter les zones inondées et les terrains marécageux et de faire bouillir l’eau destinée à la consommation humaine.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest