Crédit Agricole S.A., en partenariat avec le professeur M. Yunus, Prix Nobel de la Paix 2006, annonce la création de la « Grameen - Crédit Agricole Microfinance Foundation » et la dote de 50 millions d’euros



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Crédit Agricole S.A. s’engage résolument dans la lutte contre la pauvreté dans le monde aux côtés du Professeur Mohammad Yunus, fondateur et Président de la Grameen Bank, Prix Nobel de la Paix 2006, en raison de son action en faveur du développement du microcrédit.
Pour accompagner le développement des institutions de microfinance1 dans les pays en développement ou émergents, Crédit Agricole S.A. a décidé de créer, en partenariat avec Grameen Trust, une fondation spécialisée et de la doter de 50 millions d’euros. Cette fondation, la Fondation Grameen Crédit Agricole pour la microfinance dans le monde, mettra à la disposition des Institutions de Microfinance (IMF) une gamme complète de financements, sous forme de crédits, garanties, fonds propres, ainsi qu’une plateforme de conseil, d’échange et d’assistance technique. Elle disposera d’une équipe spécialisée, mise à sa disposition par Crédit Agricole S.A.

Une initiative conjointe du Crédit Agricole et de Grameen pour lutter contre la pauvreté dans le monde
C’est la première fois qu’un grand groupe bancaire mondial s’associe au groupe Grameen, pour une initiative de cette envergure. Depuis 30 ans, la Grameen Bank a démontré l’efficacité sociale du microcrédit, et plus largement de la microfinance, dans la lutte contre la pauvreté ainsi que la viabilité de son modèle économique dans le contexte des pays émergents. Grameen Trust, instrument de développement international du groupe Grameen, est d’ores et déjà intervenu pour susciter ou soutenir des initiatives de microfinance dans 38 pays.

Il existe plus de 10.000 IMF dans le monde, de nature juridique et de taille très variées. Beaucoup de ces institutions sont bridées dans leur développement par l’insuffisance de leurs ressources et de leurs fonds propres, et par leur manque d’expérience et de formation pour professionnaliser et diversifier leur approche. C’est l’objet de l’initiative conjointe du Crédit Agricole et de Grameen que de proposer des réponses à ces besoins.

La Fondation Grameen Crédit Agricole pour la microfinance dans le monde : une plateforme de services financiers et techniques pour accompagner le développement des IMF.

La Fondation Grameen Crédit Agricole pour la microfinance dans le monde proposera à des IMF des solutions de financement et un soutien technique adaptés à l’accompagnement de leur développement. Elle pourra, directement ou au travers de filiales, leur accorder des lignes de crédit, garantir leurs emprunts auprès du système bancaire local, et contribuer à l’augmentation de leurs fonds propres. Elle leur proposera, dans le cadre d’un partenariat de longue durée, d’accéder à une plateforme d’assistance technique et de formation, à une bourse d’échange des meilleures pratiques et à des solutions technologiques innovantes. La Fondation prêtera une attention particulière aux IMF qui ont une vocation agricole et rurale, en coopération avec la Fondation pour l’Agriculture et la Ruralité dans le Monde (FARM).

1 La microfinance est un ensemble de services de crédit, d’épargne et d’assurance de faible montant rendus à ceux qui n’ont pas accès aux services bancaires normaux, en raison de leur niveau de revenu, du caractère informel de leur activité, et souvent de leur analphabétisme. L’action de Grameen Bank, qui compte 7 millions d’emprunteurs actifs au Bangladesh, dont 95% de femmes, a démontré que même les plus pauvres pouvaient développer une activité génératrice de revenus, à partir d’un microcrédit adapté à leur situation.

Crédit Agricole S.A. dotera la Fondation de 50 millions d’euros, à titre irréversible. Pour élargir le volume global de ses ressources au-delà de cette dotation initiale, la Fondation s’adressera à des investisseurs institutionnels ou de grandes entreprises européennes dans le cadre de leur politique d’investissement socialement responsable. A cet effet la Fondation prévoit de créer en 2009 un fonds dédié à la microfinance, avec le concours de Crédit Agricole Asset Management et de sa filiale IDEAM, spécialisée dans l’investissement socialement responsable.

Compte tenu de cet élargissement de son pool de ressources, c’est un montant de l’ordre de 150 millions d’euros qui pourra être mobilisé en régime de croisière par la Fondation. Celle-ci cherchera à nouer des partenariats tant avec les institutions financières internationales qu’avec d’autres initiatives privées, inspirées des mêmes principes et partageant les mêmes objectifs.

Sa gouvernance sera assurée par un conseil d’administration, composé de représentants des Groupes Crédit Agricole et Grameen et de personnalités qualifiées. Le Pr Yunus siégera personnellement à son conseil d’administration. La Fondation sera animée et gérée par une équipe de direction et d’assistance technique mise à sa disposition par Crédit Agricole S.A. Les statuts de la Fondation seront soumis dans les prochains jours à l’approbation des Autorités compétentes du Luxembourg, où elle aura son siège.

Crédit Agricole / Grameen : des valeurs et une vision à long terme partagées
Pour René Carron, président de Crédit Agricole S.A., « la dimension mondiale du groupe Crédit Agricole nous oblige. Nous sommes une entreprise citoyenne du monde, résolument engagée dans la poursuite d’un développement plus durable et plus équitable. La création de la Fondation Grameen Crédit Agricole pour la microfinance dans le monde marque une nouvelle étape, très importante, dans cet engagement, qui se nourrit aux sources mutualistes du Groupe Crédit Agricole ».

Pour Georges Pauget, Directeur général de Crédit Agricole S.A., « la microfinance renouvelle le modèle économique des services bancaires de détail, dans le contexte des pays en développement ou émergents. Au travers de la Fondation, nous nous donnons les moyens financiers et humains, pour accompagner des IMF dans leur courbe d’apprentissage et dans leur croissance. Cette initiative désintéressée constituera un enrichissement humain pour Crédit Agricole S.A. et ses collaborateurs».
Pour le Professeur Yunus, « le but ultime de mon combat c’est l’éradication de la pauvreté ! Mettre la pauvreté au musée ! Le microcrédit est une arme efficace contre celle-ci, parce qu’il rend chacun, même le plus pauvre, responsable de son destin, en lui permettant de développer son propre projet. Mais il faut aller au-delà du microcrédit et mobiliser les forces vives de l’économie de marché au service du combat contre la pauvreté et pour le développement. Je suis très heureux que le Crédit Agricole, une des plus grandes banques mondiales, partage cette vision et me rejoigne dans ce combat. ».
Ce même jour, un site dédié à la Fondation Grameen Crédit Agricole pour la microfinance dans le monde sera ouvert en français et en anglais à l’adresse suivante : www.grameen-credit-agricole.org

Contacts presse
Anne-Sophie Gentil - T. + 33 1 43 23 37 51 - anne-sophie.gentil@credit-agricole-sa.fr
Stéphanie Ozenne -T. + 33 1 43 23 59 44 - stephanie.ozenne@credit-agricole-sa.fr

Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest