Passé du statut d'inconnu à celui de star de la dissimulation, à n'en point douter, Jérôme Kerviel a passé une mauvaise nuit. Ce trader de la Société Générale serait en effet responsable de la perte de 4,9 milliards d'euros annoncée ce jeudi 24 janvier. Ces pertes ont d'ailleurs pu diminuer l'impact d'une autre mauvaise nouvelle pour la Société Générale : des pertes de 2 milliards d'euros suite à la crise des subprimes.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Mais qui est donc ce Jérôme Kerviel ?

Né le 11 janvier 1977, Jérôme Kerviel était un trader sans renommé sur le marché. Ses talents de trader semblent assez limités. En 2006, il ne percevra ainsi qu'une prime de 1.500 euros. On est bien loin des bonus à 7 chiffres des grands traders. Après avoir obtenu son Mastère en Finance de marché à l'Université de Lyon II, il se fait embaucher au sein de la division Banque d'Investissement et Financement de la Société Générale, la SGCI. Il travaillera au Middle Office et au Back Office. Jérôme Kerviel apprend ainsi toutes les méthodes de contrôles internes de la SG.
Ce passionné de voile et de judo franchi un grand pas en 2005. Il rentre au Desk DEAI, Dérivés Actions Indices. Il est enfin trader. Grand travailleur (parfois de 14 à 15h/ jour) il n'a pas réellement le génie de la finance. Mais il souhaite se faire remarquer. Jérôme Kerviel est à l'époque un trader du bas de l'échelle. Il ne percoît même pas 100.000 euros par an, bonus compris.
Dès fin 2006 et toute l'année 2007, il multiplie les positions et les prises de risques en dissimulant ses opérations par un subtil système. Non pas dans le but de s'enrichir selon la direction, mais uniquement pour se faire remarquer. Il joue la hausse du marché en 2008.

Mais un jour les pertes arrivèrent

Mais ses positions ne pouvaient rester invisibles bien longtemps. Dans le week end du 19 au 20 janvier, il est découvert. Ses positions épluchées. Jérôme Kerviel est alors interrogé de longues heures par la Société Générale. Il les aidera à retrouver toutes les opérations. La Société Générale souhaite rapidement couper ses positions. Mais elles sont de l'ordre de 30 à 60 milliards d'euros.

Le krach arrive

Le lundi 21 janvier 2008, les marchés s'affolent et s'effondrent sur toute la planète. La relance américaine est mal jugée et le CAC 40 abandonne 6,83%, léger rebond le mardi à +2,07% et nouvelle chute le mercredi à -4,25%. Les positions sont soldées. Le risque circonscrit. Oui mais voilà. Alors que les pertes étaient estimées à 1 à 2 milliards pendant le week end, elles deviennent 4,9 milliards suite au krach. Certains esprits disent que la banque aurait mieux fait d'attendre pour solder la position.

Un procès ?

Selon son avocat, Jérôme Kerviel se tient à la disposition de la police pour répondre à toutes leurs questions. Deux plaintes sont déposées contre lui. L'une pour faux en écriture bancaire et intrusion informatique, l'autre, provenant d'un groupe d'actionnaires, pour escroquerie, abus de confiance et faux. Il risque de 5 à 15 ans de prison. Nick Leeson avait bien remonté la pente après avoir coulé la Baring's et après son séjour en prison. Nous espérons qu'il en sera de même pour Jérôme Kerviel. D'autant plus que de nombreux analystes doutent de cette théorie. Un seul homme, 4,9 milliards. Selon eux, il y a une incohérence. En attendant les amis de Jérôme Kerviel sur Facebook disparaissent comme neige au soleil :)

Deux procès perdus
Jérôme Kerviel a entendu le verdict de sa peine ce mercredi 24 octobre 2012. La cour d'appel a confirmé le jugement, et l'ancien trader se retrouve donc condamné à rembourser les 4,9 milliards d'euros à la Société Générale, ainsi qu'à une peine de prison de 5 années, dont trois fermes. Toutefois, aucun mandat de dépôt n'a été demandé et Jérôme Kerviel a pu sortir du tribunal sans passer par la case prison. Un aménagement de peine serait à l'étude.

En savoir plus :
- Biographie de Nick Leeson
- Biographie de Jérôme Kerviel
- Biographie de Daniel Bouton
- Les plus grandes pertes en Trading


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest