Bon premier semestre



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
+9,8% de croissance organique du chiffre d'affaires
+12,7 % de croissance organique du résultat opérationnel courant

Rémy Cointreau enregistre une croissance organique de +12,7 % de son résultat opérationnel courant à 65,6 millions €, pour un chiffre d'affaires semestriel de 374,4 millions €. Cette progression fait suite à la très forte performance enregistrée au premier semestre 2006 (+22%). Elle s'inscrit pleinement dans la stratégie de croissance rentable et de long terme adoptée par le groupe.

Le résultat net des activités poursuivies est en croissance de +8,8%. Le résultat net (part du groupe) est en retrait du fait de la comptabilisation, sur l'exercice précédent, du montant des cessions enregistrées sur la période.

Rémy Cointreau - Exercice 2007-2008 Résultat du 1er semestre 2007

* La performance organique est hors effets de change. Aucune variation de périmètre n'est intervenue sur les périodes comparées.

Rémy Cointreau - Exercice 2007-2008 Résultat du 1er semestre 2007

Cognac – Rémy Martin profite pleinement de la dynamique de croissance des qualités supérieures et très haut de gamme. Les ventes sont en progression organique de +13,0 % (+9,2% ajusté de l'effet de la plate-forme logistique à Shanghai). Le résultat opérationnel, de 40,4 millions € incluant une forte hausse des investissements marketing en Asie, est en croissance organique de +12,8%. Les qualités supérieures ont enregistré les meilleures progressions en Asie et en Russie.

Liqueurs & Spiritueux – L'ensemble de l'activité affiche un chiffre d'affaires en croissance organique de +4,9% et un résultat opérationnel courant en hausse de +14,0% sur les six premiers mois. Les meilleures performances ont été réalisées par Cointreau en Europe, particulièrement dans le "on trade", par Metaxa en Europe Centrale et de l'Est, et par Passoa.

Champagne – L'excellente performance des marques de champagne, tout au long du semestre, permet d'enregistrer +14,8% de croissance organique pour le chiffre d'affaires. Piper-Heidsieck affiche une croissance soutenue, et Charles Heidsieck progresse remarquablement aux Etats-Unis et en Europe. Le résultat opérationnel du premier semestre, en retrait, est peu significatif par rapport à l'ensemble de l'exercice 2007-2008, qui est prévu en forte augmentation (30%).
Marques Partenaires – Cette activité de distribution, essentiellement aux Etats-Unis, progresse avec le développement remarquable de la vodka Imperia et la croissance des scotch whiskies et des vins californiens.

Résultats consolidés
Le chiffre d’affaires, de 374,4 millions€, est en progression globale de +5,7 % (+9,8% en organique). Les marques du groupe, qui représentent 88% du total, croissent de + 6,9% (10,7% en organique).

Le résultat opérationnel courant s'établit à 65,6 millions€, en croissance de +5,9%. A taux de change constant, la hausse est de +12,7%. La marge opérationnelle courante est stable à 17,5% alors que les investissements marketing ont augmenté de +19,7%.

Le résultat opérationnel, à 65,5 millions€, est en progression de +11,2% par rapport à l'année précédente, qui supportait une charge non récurrente de 3,0 millions €.

Le résultat financier est de (25,5) millions€. Hors charges exceptionnelles (liées au remboursement anticipé, en juillet dernier, de l'emprunt obligataire de 175 millions€ souscrit en juin 2003 et portant intérêt à 6,5%), le coût de la dette est de (15,1) millions€, en baisse de 19%.

Au 30 septembre 2007, le ratio dette nette/EBITDA s'élève à 2,92 (3,28 en mars 2007). Cette évolution favorable entraînera une baisse de la marge de financement du crédit syndiqué à compter du 1erjanvier 2008.
Le résultat des activités poursuivies s’inscrit à 37,0 millions €, après impôt, en progression de +8,8% par rapport à la même période de l'exercice précédent. Au 30 septembre 2007 le groupe bénéficie d'une baisse du taux effectif d'impôt à -12,8% compte tenu d'éléments non récurrents sur ce semestre.

Les opérations de cessions qui avaient dégagé, l'an dernier, un résultat net de 42,1 millions €, ne contribuent cette année que pour 1,1 millions €. Compte tenu de ce facteur, le résultat net part du groupe s’élève à 38,1 millions €.

La dette financière nette, à 548,2 millions €, enregistre une baisse de 13,9 millions € par rapport au 31 mars 2007.

Perspectives
Les performances de ce premier semestre s'inscrivent dans l'objectif d'une croissance organique significative de la rentabilité opérationnelle pour l'exercice clôturant au 31 mars 2008.

Contacts :
Analystes: Hervé Dumesny – 01 44 13 45 50
Presse:Joëlle Jezequel – 01 44 13 45 15


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest