Tours-sur-Marne, le 23 novembre 2007



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Au cours du premier semestre clos le 30 septembre 2007, le Groupe Laurent-Perrier a enregistré un résultat net, part du Groupe, de 17,2 millions d'euros, en hausse de 31,7% par rapport au premier semestre de l'exercice précédent. Cette forte augmentation s'explique notamment par la force de l'effet prix/mix qui, à + 7,9%, progresse de 1,3 point par rapport à la même période de l'exercice précédent, et a permis une amélioration significative des principaux indicateurs de performance du Groupe :

Laurent-Perrier enregistre une hausse de 31,7% de son résultat net au cours du 1er semestre 2007-2008

Commentant les résultats du premier semestre, Yves Dumont, Président du Directoire, a déclaré :
«Pour la troisième année consécutive, l'effet prix/mix progresse substantiellement, conformément à nos attentes. Ainsi que nous en avons l'ambition, il prend progressivement le relais de la croissance des volumes. Confortés dans nos choix stratégiques par la qualité et la régularité de nos résultats, nous allons continuer à améliorer notre connaissance des attentes et des habitudes des consommateurs du monde du luxe, tout en investissant pour développer la notoriété de la marque Laurent-Perrier auprès de cette cible. Nous demeurons convaincus qu'en privilégiant un développement qualitatif et maîtrisé, nous saurons tirer pleinement parti du potentiel de progression de nos performances à moyen terme».

Nouvelle amélioration de la marge opérationnelle, soutenue par un fort effet prix/mix

Dans un environnement toujours favorable, le Groupe Laurent-Perrier a continué à mettre en œuvre sa stratégie de développement commercial centrée sur le haut de gamme, ainsi que l'attestent la progression de l'effet prix/mix et la croissance de 15,1% du chiffre d'affaires.

Soutenue par ce fort effet prix/mix, la marge brute atteint 55,8% du chiffre d'affaires, soit un gain de 3 points de pourcentage par rapport au 1er semestre 2006-2007 et de 6 points en trois ans.

Le résultat opérationnel courant progresse de 28,4%, en dépit de la hausse de 33% des investissements destinés à renforcer l'image et la notoriété des marques du Groupe, en particulier sur le marché japonais. La marge opérationnelle se monte à 28%, un taux jamais atteint dans le passé. Cela représente un gain de 2,9 points par rapport au premier semestre de l'exercice précédent et de près de 9 points en trois ans.
Malgré une stabilité de l'endettement net, les frais financiers ont progressé de 16,5% à cause de la hausse des taux d'intérêt. A 5,8 millions d'euros, ils ne représentent cependant que 17,9% du résultat opérationnel courant, contre 19,7% au 1er semestre de l'exercice précédent.

Compte tenu de ces éléments, le Groupe dégage un résultat net part du Groupe de 17,2 millions d'euros, en hausse de 31,7% par rapport au premier semestre de l'exercice 2006-2007.

Solidité de la structure financière

Au 30 septembre 2007, les stocks se montent à 415 millions d'euros, soit une hausse de 105 millions d'euros par rapport à la situation à fin septembre 2006. Cette progression s'explique par la vendange 2007 précoce, qui a été comptabilisée dans les comptes semestriels, ce qui n'avait pas été le cas dans les comptes du 30 septembre 2006.

Les investissements, qui concernent essentiellement l'extension et le renouvellement des capacités de production, ont également été plus importants. A 6,2 millions d'euros, ils sont en hausse de 2,4 millions d'euros.

Associée au versement de 6 millions d'euros d'impôts supplémentaires, l'augmentation plus forte du besoin en fonds de roulement explique la dégradation de 7,3 millions d'euros des flux de trésorerie générés par l'activité. Cependant l'endettement net reste stable par rapport au 30 septembre 2006. Il représente 1,2 fois le montant des fonds propres contre 1,4 fois il y a un an.

Bonnes perspectives pour 2007-2008

Le Groupe Laurent-Perrier estime que le marché du champagne devrait continuer à croître au second semestre 2007-2008. Ce fort développement risque cependant de créer des tensions sur le marché.
Comme annoncé précédemment, le Groupe s'attend à un ralentissement de la croissance de ses volumes au second semestre. Pour l'ensemble de l'exercice, il prévoit une hausse de son chiffre d'affaires comprise entre + 6% et + 8%, à taux de change constants. L'effet prix/mix devrait gagner plus d'un point par rapport à l'exercice 2006-2007.

Fort des résultats obtenus année après année, le Groupe maintiendra un rythme élevé d'investissements pour développer la notoriété et l'image de la marque Laurent-Perrier. C'est en assurant à long terme le succès de ses champagnes de haut de gamme, et plus particulièrement de sa grande cuvée, Grand Siècle, que le Groupe continuera à améliorer régulièrement ses principaux ratios financiers.

Calendrier de communication financière

Laurent-Perrier enregistre une hausse de 31,7% de son résultat net au cours du 1er semestre 2007-2008

Laurent-Perrier est l'un des rares groupes de maisons de champagne cotés en Bourse, qui soient dédiés exclusivement au champagne et focalisés sur le haut de gamme. Il dispose d'un large portefeuille de produits renommés pour leur qualité, autour de quatre marques principales : Laurent-Perrier, Salon, Delamotte et Champagne de Castellane.

Laurent-Perrier enregistre une hausse de 31,7% de son résultat net au cours du 1er semestre 2007-2008

Etienne AURIAU Marie-Clotilde DEBIEUVRE-PATOZ
Directeur Administratif et Financier Directrice de la Communication
et des Relations Publiques
Tél : 03.26.58.91.22 Tél : 03.26.58.91.22

www.finance-groupelp.com


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest