La Commission européenne vient d‘adopter une deuxième décision concernant l'octroi d'une aide humanitaire de 5 millions d'euros en faveur des victimes du cyclone Sidr qui a frappé le Bangladesh jeudi dernier. La nouvelle aide d’urgence proposée s'ajoute à l'aide rapide de 1,5 million d'euros allouée vendredi et porte ainsi le montant total de la contribution accordée jusqu’à présent par la Commission à 6,5 millions d’euros.



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
Annonçant l’initiative, Louis Michel, le Commissaire européen au développement et à l'aide humanitaire, a parlé de «désolation dans les régions côtières du Bangladesh». Et de poursuivre: «Les experts en aide humanitaire envoyés par la Commission dans les régions touchées ont signalé que certains villages avaient été entièrement détruits. Les habitants de ces régions ont tout perdu et vivent dans les décombres. Les habitations de quelque 280 000 personnes ont été balayées par le cyclone. Ces dernières ont un urgent besoin de nourriture, d’eau potable, d’abris, de vêtements, de couvertures et d’ustensiles de cuisson. La catastrophe ayant causé des dégâts énormes aux infrastructures, provoqué des pertes aux récoltes et décimé le bétail, des actions de reconstruction de première nécessité doivent aussi être entreprises d’urgence, sans quoi les maladies et la malnutrition pourraient faire de nombreuses autres victimes».

Les fonds supplémentaires alloués permettront de répondre aux besoins vitaux en eau, nourriture, abris et articles ménagers tels que du savon, des ustensiles de cuisson et des jerrycans.

Les fonds humanitaires de la Commission sont gérés par son service d’aide humanitaire (ECHO) et acheminés par les agences d'exécution partenaires, y compris les organisations non gouvernementales spécialisées dans l'aide internationale, les agences des Nations unies et le mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest