Les ventes progressent sur l’ensemble des continents



Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values
Le chiffre d'affaires du groupe Hermès atteint au premier semestre 721,1 M€. Il progresse de 8,2% à taux de change constants, grâce à une accélération des ventes au deuxième trimestre (+10,0%). Compte tenu d'un impact de change très important, la croissance à taux courant est de 2,9%.

Le réseau de distribution s'est enrichi de quatre nouvelles succursales : au Japon à Osaka, en Chine à Hangzhou, aux Etats-Unis à New York Wall Street et en Corée à Séoul.

A taux de change constants, l'activité du premier semestre a été particulièrement soutenue en France (+10%), dans les autres pays d'Europe (+12%), en Amérique (+9%) et en Asie hors Japon (+12,5%).

Au Japon, dans un contexte peu porteur, le chiffre d'affaires augmente de 2%, grâce à un deuxième trimestre en progression de 5%.

Tous les métiers sont en croissance
La croissance a été tirée par le métier Soie & Textiles (+14%), les Arts de la Table (+20%) et les « Autres métiers Hermès » (+18%) sous l'impulsion de la Bijouterie et de l'Art de vivre.

La division Vêtement et Accessoires progresse de 11% et les Parfums connaissent une croissance vigoureuse (+12%), après le lancement de Terre d’Hermès au premier semestre 2006.

Le métier Maroquinerie et Sellerie croît de 4%, dont +11% pour les sacs en cuir, tandis que l’horlogerie progresse de 5%.

Le résultat net progresse de 9%
Le résultat opérationnel atteint 185,8 M€ contre 184,6 M€ au premier semestre 2006. Il intègre un effort soutenu des dépenses de communication ainsi qu’un profit de 7,2 M€ qui résulte de la cession du solde des obligations convertibles Leica Camera AG, intégralement provisionnées en 2006.

Le résultat net consolidé s'élève à 128,1 M€ contre 117,5 M€ au 1er semestre 2006, en croissance de 9 %. La rentabilité nette atteint 17,8 % des ventes contre 16,8 % à fin juin 2006.

L'impact de l'évolution des devises est significatif sur les résultats du premier semestre. A taux de change constants, le résultat opérationnel et le résultat net auraient progressé de respectivement 11% et 20%.

Au cours du premier semestre 2007, les investissements, consacrés principalement à la rénovation et au développement du réseau de distribution, s'élèvent à 48 M€. Dans le cadre du partenariat avec la Fondation Famille Sandoz, Hermès International a renforcé sa participation dans le capital de la société Vaucher Manufacture Fleurier, spécialisée dans la conception, la production et l'assemblage de mouvements mécaniques de haute horlogerie. D'autre part, le groupe a procédé, en vue de leur annulation, à des rachats d’actions pour 73 M€.

La capacité d'autofinancement progresse de 2,1% et atteint 150,3 M€ contre 147,2 M€ en juin 2006.

Perspectives du groupe au second semestre
Au second semestre 2007, Hermès continuera d'investir dans le développement de son réseau de distribution, avec l'ouverture ou la rénovation d’une douzaine de succursales, et l'amélioration de ses capacités de production. Parmi les principaux projets, on peut citer l'agrandissement du magasin du Faubourg Saint-Honoré, la rénovation du magasin de Lyon ainsi que la poursuite du développement en Chine avec un nouveau magasin à Chengdu.

Dans le cadre de sa stratégie de maîtrise de ses savoir-faire, Hermès, déjà actionnaire de la société Soficuir International, spécialisée dans l'approvisionnement et le tannage de peaux précieuses, a acquis en juillet le solde du capital, devenant l'unique actionnaire de cette société.

Le groupe Hermès, en cette année 2007 dédiée à la Danse, entend poursuivre sa stratégie placée sous le signe de la créativité, de la qualité, du savoir-faire et de l'esprit artisanal.


Téléchargez gratuitement le guide
Dopez vos plus-values

Recommander à vos amis
  • gplus
  • pinterest